Moscou exige un mandat de l'Onu pour des frappes en Syrie

le
0

MOSCOU, 11 septembre (Reuters) - Des frappes aériennes en Syrie sans mandat de l'Onu constitueraient une agression, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères cité par l'agence Interfax. "Le président américain a directement parlé de la possibilité de frappes aériennes par les forces armées américaines sur des positions de l'EIIL en Syrie sans assentiment du gouvernement légal", a dit à des journalistes Alexandre Loukachevitch, en désignant l'Etat islamique (EI) par le sigle de son ancienne appellation. "Faute de décision du Conseil de sécurité des Nations unies, ces dispositions seraient une violation manifeste du droit international." Le président américain Barack Obama a dit mercredi avoir donné son feu vert à des frappes aériennes en Syrie et à un renforcement de l'intervention en Irak afin de combattre l'avancée des djhadistes de l'EI. "Il est primordial que la lutte contre ce mal respecte le droit international, les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et les Nations unies en général, dans le respect de l'intégrité territoriale de la Syrie et de l'Irak", a encore dit Alexandre Loukachevitch. (Alexei Anishchuk, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant