Moscou et Pékin invités à permettre une résolution sur la Syrie

le
0

PARIS (Reuters) - La France a appelé mardi la Russie et la Chine à ne pas faire obstacle à un nouveau projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu prévoyant l'arrêt des violences et l'accès de l'aide humanitaire aux zones les plus touchées.

Le projet doit être examiné à partir de ce mardi à New York.

"J'en appelle solennellement à la Russie et à la Chine pour qu'elles ne bloquent pas cette nouvelle résolution du Conseil de sécurité", a dit le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Il a précisé que la France excluait toute intervention militaire sans feu vert du Conseil de sécurité.

Le porte-parole du ministère, Bernard Valero, avait auparavant déclaré que "le texte qui est sur la table prévoit notamment l'arrêt des violences et un accès immédiat et sans entrave de l'aide humanitaire aux sites les plus menacés et nous avons tous évidemment la ville de Homs en tête".

"Face à l'urgence, il est temps que tous les membres du Conseil de sécurité, sans exception, fassent cesser cette barbarie", avait-il ajouté lors d'un point de presse, en émettant l'espoir que Moscou et Pékin ne s'y opposeraient pas.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant