Moscou envisagerait une aide de 31,3 milliards d'euros à Rosneft

le
0
MOSCOU ENVISAGERAIT UNE AIDE DE 31,3 MILLIARDS D'EUROS À ROSNEFT
MOSCOU ENVISAGERAIT UNE AIDE DE 31,3 MILLIARDS D'EUROS À ROSNEFT

MOSCOU (Reuters) - L'Etat russe pourrait fournir de manière étalée dans le temps 1.500 milliards de roubles (31,3 milliards d'euros) à la compagnie pétrolière publique Rosneft pour l'aider à faire face à son colossal endettement, a déclaré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Une source gouvernementale a déclaré en août que le patron du groupe pétrolier, Igor Setchine, avait sollicité cette somme auprès de l'un des fonds souverains de Russie pour aider sa compagnie à surmonter les conséquences des sanctions occidentales liées à la crise en Ukraine.

Une autre source gouvernementale avait alors déclaré au quotidien Vedomosti que Dmitri Medvedev allait très probablement ne pas soutenir cette démarche.

Dans une interview publiée lundi par ce même journal, le Premier ministre russe laisse pourtant entendre que Rosneft, qui fournit 40% de la production pétrolière de la Russie, pourrait bien recevoir une aide.

"Ce montant paraît impressionnant mais tout ne doit pas nécessairement être fait en une seule année. J'ai récemment participé à une réunion sur le programme d'investissements de Rosneft: la compagnie doit maintenir ses niveaux de production car Rosneft est une source majeure de rentrées fiscales", déclare Dmitri Medvedev.

"En tant que telle, nous devrions l'aider à maintenir son niveau d'investissements. Nous examinons désormais des variables précises et des formes de soutien", ajoute-t-il.

Le géant pétrolier doit rembourser 440 milliards de roubles (9,17 milliards d'euros) à ses créanciers d'ici la fin de l'année et 626 milliards de roubles supplémentaires (13 milliards d'euros) en 2015, selon ses documents les plus récents, après avoir fortement emprunté pour financer l'acquisition en 2013 de la compagnie pétrolière anglo-russe TNK-BP pour 55 milliards de dollars (42,5 milliards d'euros).

Dmitri Medvedev assure qu'une aide publique à Rosneft, l'un des plus gros contribuables de Russie, se révèlerait avec le temps profitable pour l'Etat.

"Je n'ai aucun doute sur les performances de l'entreprise à moyen et long termes. L'investissement sera assurément payant", dit-il.

(Vladimir Soldatkin; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant