Moscou dit avoir tué Adnani, le porte-parole de l'EI, en Syrie

le
0
 (Actualisé avec réaction américaine) 
    MOSCOU, 31 août (Reuters) - Le ministère russe de la Défense 
a affirmé mercredi que le porte-parole du groupe Etat islamique 
(EI), Abou Mohamed al Adnani, avait été tué mardi par des 
frappes aériennes russes, et non américaines, dans le nord de la 
Syrie. 
    Cette annonce a été qualifiée de "plaisanterie" par un 
responsable du Pentagone. Un porte-parole de la Maison blanche a 
déclaré de son côté ne pas disposer d'informations permettant de 
confirmer que Moscou a joué un rôle dans l'élimination d'Abou 
Mohamed al Adnani. 
    Selon le ministère russe, le porte-parole de l'EI faisait 
partie d'un groupe d'une quarantaine de combattants tués mardi 
par des bombardements russes dans la région de Maarat Oum Hauch, 
dans la province d'Alep. 
    Mardi, un responsable américain a déclaré qu'Al Adnani, qui 
était aussi responsable des attentats de l'EI à l'étranger, 
avait été la cible d'une frappe aérienne américaine dans la 
ville d'Al Bab, au nord-est d'Alep.            
 
 (Lidia Kelly, avec Phil Stewart et Roberta Rampton à 
Washington; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant