Moscou dément avoir des troupes en Ukraine, Kiev persiste

le
0

(actualisé avec le maintien des accusations de Kiev, détails) MOSCOU, 21 janvier (Reuters) - La Russie a démenti mercredi avoir envoyé des troupes et des armes dans l'est de l'Ukraine mais Kiev a renouvelé ses accusations envers Moscou et annoncé un renforcement de son armée, alors que débutent à Berlin des discussions entre diplomates. Le porte-parole de l'armée ukrainienne Andriy Lysenko a déclaré que Moscou était en train de renforcer sa présence militaire dans l'est de l'Ukraine, où les séparatistes cherchent selon lui à gagner du terrain. "Un nombre important de soldats russes sans signes distinctifs ont été repérés dans la région de Louhansk", a-t-il dit à la presse. "Des positions sont visées par des bombardements massifs et les rebelles veulent accroître le territoire qu'ils contrôlent." Un soldat ukrainien a été tué et 40 autres blessés au cours des 24 dernières heures, a-t-il précisé. Mardi, Kiev a accusé les forces régulières russes d'avoir attaqué l'armée ukrainienne. Ces déclarations sont l'une des accusations les plus nettes de la présence de l'armée russe dans l'est de l'Ukraine. ID:nL6N0UZ4I1 Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré mercredi que Moscou n'avait à sa disposition aucune preuve étayant les accusations de Kiev. KIEV VEUT AUGMENTER D'UN TIERS LES EFFECTIFS DE L'ARMÉE "Je le dis à chaque fois: si vous portez des accusations avec autant d'aplomb, présentez des faits. Mais personne ne peut présenter des faits, ou ne veut le faire", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Donc avant de nous demander de cesser de faire quelque chose, merci de bien vouloir nous apporter la preuve que nous l'avons fait." Sergueï Lavrov a cependant admis que les séparatistes pro-russes occupaient désormais un territoire plus vaste que celui qui leur a été imparti dans le cadre du cessez-le-feu conclu en septembre à Minsk. Il a dit avoir reçu des garanties de la part des séparatistes qui ont promis de reculer jusqu'aux limites définies en septembre, Selon lui, le conflit dans l'est de l'Ukraine peut être résolu tout en respectant l'intégrité du pays. Il a mis l'accent sur la volonté de Moscou d'un maintien des deux régions contrôlées par les séparatistes dans le giron ukrainien tout en leur accordant une large autonomie. Sergueï Lavrov a dit son espoir de voir les discussions prévues dans la journée à Berlin entre les ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, français et allemand permettre d'avancer en direction de l'organisation d'un sommet des dirigeants de ces pays. De son côté, le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a déclaré qu'un projet de loi était en préparation pour augmenter de 68.000 les effectifs de l'armée, afin de les porter à 250.000, dont 204.000 soldats. (Gabriela Baczynska et Natalia Zinets,; Nicolas Delame et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux