Moscou demande à Paris d'extrader l'oligarque kazakh Abliazov

le
0
MOSCOU DEMANDE À PARIS D'EXTRADER L'OLIGARQUE KAZAKH ABLIAZOV
MOSCOU DEMANDE À PARIS D'EXTRADER L'OLIGARQUE KAZAKH ABLIAZOV

MOSCOU (Reuters) - La Russie a demandé à la France d'extrader l'ancien ministre et oligarque kazakh Moukhtar Abliazov, en détention provisoire pour sa participation présumée au détournement de six milliards de dollars dans son pays, a déclaré le procureur général adjoint de Russie, cité mercredi par la presse russe.

Agé de 50 ans, Moukhtar Abliazov, qui était en fuite depuis que la justice britannique l'avait condamné à une peine de 22 mois de prison, voici un an et demi, pour outrage à magistrat, a été arrêté le 31 juillet près de Cannes. Il est depuis en détention provisoire à la maison d'arrêt de Luynes, dans les Bouches-du-Rhône.

"Nous avons adressé au ministère français de la Justice une demande d'extradition vers la Russie de ce soi-disant 'homme d'affaires' afin qu'il y soit incarcéré pour fraude, blanchiment d'argent et autres délits", a déclaré le procureur Alexandre Zviaguintsev au journal Rossiskaïa Gazeta.

La Russie, l'Ukraine et le Kazakhstan ont engagé des poursuites à l'encontre de Moukhtar Abliazov en 2009 après la nationalisation de la banque de celui-ci, BTA, qui a alors été déclarée en faillite. BTA dispose de filiales en Russie et en Ukraine.

L'oligarque rejette les allégations portées contre lui et accuse le régime du président Noursoultan Nazarbaïev de les avoir fabriquées de toutes pièces pour le réduire au silence. Il ne peut être extradé vers le Kazakhstan car ce pays n'est pas signataire de la convention d'extradition du Conseil de l'Europe.

Ancien ministre, Abliazov avait été emprisonné en 2002, un an après la création de son parti d'opposition qui visait à dénoncer l'autoritarisme du président Nazarbaïev, au pouvoir depuis l'indépendance du Kazakhstan.

Fin mai, son épouse Alma Chalabaïéva et leur fillette de six ans ont été expulsées d'Italie vers le Kazakhstan, dans des conditions qui ont déclenché une crise politique à Rome.

Une audition sur une demande d'extradition de l'oligarque vers l'Ukraine devrait avoir lieu en septembre.

Alessandra Prentice, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille; Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant