Moscou demande à Assad de stopper les raids aériens

le
0
Vladimir Poutine, qui cherche à éviter l'internationalisation du conflit, a adressé une lettre au dictateur syrien.

Les succès militaires engrangés par la rébellion syrienne pourraient obliger Moscou à réévaluer sa position à l'égard du régime de ­Damas. C'est l'espoir qu'entretiennent les chancelleries occidentales. Après avoir reçu Vladimir Poutine, lundi à Ankara, le gouvernement turc fait également état d'une «nouvelle approche» de la Russie dans la gestion du dossier syrien.

À Moscou, en apparence, rien ne change. Les récentes prises de guerre des insurgés passent inaperçues. Fidèle à une ligne dure, le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a qualifié de «rumeurs» les informations américaines faisant état de la possible utilisation, par les forces loyalistes syriennes, d'armes chimiques. Comme à son habitude, le Kremlin répète qu'il «ne soutient pas Bachar el-Assad». Quoique ces derniers jours, cette affirmation soit assénée avec plus de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant