Moscou confirme l'authenticité des restes du tsar Nicolas II

le
0

MOSCOU, 11 novembre (Reuters) - Des enquêteurs russes ont annoncé mercredi que des tests ADN réalisés à la demande de l'Eglise orthodoxe ont confirmé l'authenticité des restes attribués à Nicolas II, le dernier tsar de Russie. Le dernier empereur de Russie, sa femme Alexandra et leurs cinq enfants ainsi que leurs domestiques ont été assassinés en juillet 1918 à Iekaterinbourg, dans l'Oural. Leurs corps, d'abord jetés dans un puits de mine, ont par la suite été brûlés et recouverts d'acide avant d'être inhumés. Les résultats des tests annoncés mercredi viennent lever les dernières incertitudes qui pesaient sur les restes attribués à Nicolas II. L'Eglise orthodoxe souhaite également authentifier les corps présumés de deux des enfants de Nicolas II, découverts en 2007, et de s'assurer qu'il s'agit bien d'Alexis et de Marie. Si tel est le cas, ils pourront être inhumés aux côtés des leurs à Saint-Pétersbourg. (Lidia Kelly,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant