Moscou aux prises avec ses immigrés

le
0
Le meurtre d'un Russe par un « non Slave » mi-octobre a ravivé le débat politique sur les flux migratoires.

Correspondant à Moscou,

Loin devant la corruption, le terrorisme ou la supposée menace de l'Occident, l'immigration est en passe de devenir le problème politique numéro un en Russie. Depuis le meurtre, le 13 octobre, d'un jeune Russe par une personne d'origine «non slave» et la journée d'émeutes à caractère ethnique qui s'est ensuivie à Moscou, la classe politique rivalise de propositions destinées à endiguer un afflux jugé indésirable. Selon des statistiques officielles, mais invérifiables, le pays compterait 6 millions d'immigrés, dont 3,5 millions en situation irrégulière, principalement dans la capitale.

La Douma s'apprête à réformer le système des quotas censé réguler l'immigration économique. Le principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, exige l'introduction de visas pour les ressortissants des ex-républiques sovié...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant