Moscou ajourne le verdict dans le procès de l'ex-oligarque Khodorkovski 

le
0
L'ancien patron de la compagnie pétrolière Ioukos symbolise les dérives du capitalisme russe des années 1990. Il sera fixé sur son sort le 27 décembre prochain.

C'est finalement le 27 décembre que Mikhaïl Khodorkovski, l'ex-oligarque le plus célèbre de Russie, emprisonné depuis huit ans dans sa cellule sibérienne de Tchita, saura s'il doit continuer une partie de sa vie derrière les barreaux. Moscou a décidé mercredi de reporter l'énoncé du verdict à cette date. Pour la plupart de ses concitoyens, l'ancien patron de la compagnie pétrolière Ioukos symbolise les dérives du capitalisme russe des années 1990, mélange d'opulence financière et de grand banditisme.

Pour les autorités judiciaires russes, il est un délinquant financier de grande échelle, doublé - aux yeux de Vladimir Poutine, qui l'a récemment comparé à Al Capone - d'un criminel aux mains tachées de sang. À l'inverse, ses défenseurs présentent cet homme au visage doux et à l'allure d'intellectuel, comme un prisonnier politique, dont le seul tort est d'avoir contesté l'autorité de l'ancien chef du Kremlin. Pour sa part, le tribunal de Moscou devra juger

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant