Moscou accorde la nationalité russe à Gérard Depardieu

le
2
VLADIMIR POUTINE ACCORDE LA NATIONALITÉ RUSSE À GERARD DEPARDIEU
VLADIMIR POUTINE ACCORDE LA NATIONALITÉ RUSSE À GERARD DEPARDIEU

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a signé un décret accordant la nationalité russe à Gérard Depardieu qui avait formulé une demande en ce sens, a annoncé le Kremlin jeudi.

Le célèbre acteur français aurait effectué cette démarche auprès des autorités russes après que Vladimir Poutine eut déclaré le mois dernier qu'il était le bienvenu en Russie.

"La citoyenneté russe n'aurait pas pu lui être accordée sans une (telle) demande", a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence, précisant que le chef du Kremlin ne s'était pas entretenu avec l'acteur avant de prendre sa décision.

Prié de dire si Gérard Depardieu, qui a annoncé son intention de s'installer en Belgique pour échapper à la fiscalité française, avait l'intention de déménager en Russie, Dmitri Peskov a précisé qu'il n'y "avait absolument rien d'obligatoire" et que la décision lui appartenait. La Russie pratique un taux d'impôt sur le revenu unique de 13%.

À Paris, l'attaché de presse de l'acteur, François Hassan Guerrar, a dit ne pas souhaiter faire de commentaire.

La porte-parole du gouvernement français n'a souhaité faire, de même, aucun commentaire. "C'est une prérogative exclusive du chef de l'Etat russe que d'accorder la nationalité à un ressortissant étranger et donc cela n'appelle aucun commentaire de ma part", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem devant la presse.

Gérard Depardieu a annoncé avec fracas en décembre qu'il rendait son passeport français après les critiques émises par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, au sujet de son exil fiscal en Belgique.

Gérard Depardieu est connu en Russie, qui autorise la double nationalité et où il est apparu dans de nombreuses campagnes publicitaires. Il a tourné dans ce pays, notamment en 2011, dans un film consacré à Raspoutine.

L'acteur faisait également partie des célébrités occidentales invitées en 2012 lors de l'anniversaire de Ramzan Kadirov, le dirigeant tchétchène soutenu par Moscou.

Les Moscovites ont accueilli avec satisfaction l'annonce du Kremlin. "C'est un type normal, il aime bien boire aussi, je crois, à la manière russe. Il peut venir ici", a réagi Lev Nikolaevitch, un habitant de la capitale.

Megan Davies et Alexeï Anishcuk, Bertrand Boucey et Pierre Sérisier pour le service français, avec Elizabeth Pineau et Nick Vinocur à Paris, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • melvyn1 le jeudi 3 jan 2013 à 19:01

    Et voilà, il peut aller vivre à monaco cqfd...............

  • LeRaleur le jeudi 3 jan 2013 à 18:43

    Et comme ça il peut envoyer faire f*o*u*t*r*e la francarabia.