Moscou accorde la nationalité russe à Gérard Depardieu

le
4
VLADIMIR POUTINE ACCORDE LA NATIONALITÉ RUSSE À GERARD DEPARDIEU
VLADIMIR POUTINE ACCORDE LA NATIONALITÉ RUSSE À GERARD DEPARDIEU

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a signé un décret accordant la nationalité russe à Gérard Depardieu qui avait formulé une demande en ce sens, a annoncé jeudi le Kremlin.

Le célèbre acteur français aurait effectué cette démarche auprès des autorités russes après que Vladimir Poutine eut déclaré le mois dernier qu'il était le bienvenu en Russie.

"La citoyenneté russe n'aurait pas pu lui être accordée sans une (telle) demande", a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence, précisant que le chef du Kremlin ne s'était pas entretenu avec l'acteur avant de prendre sa décision.

Prié de dire si Gérard Depardieu, qui a annoncé son intention de s'installer en Belgique pour échapper à la fiscalité française, avait l'intention de déménager en Russie, Dmitri Peskov a précisé qu'il n'y "avait absolument rien d'obligatoire" et que la décision lui appartenait. La Russie pratique un taux d'impôt sur le revenu unique de 13%.

À Paris, l'attaché de presse de l'acteur, François Hassan Guerrar, a dit ne pas souhaiter faire de commentaire.

La porte-parole du gouvernement français n'a souhaité faire, de même, aucun commentaire. "C'est une prérogative exclusive du chef de l'Etat russe que d'accorder la nationalité à un ressortissant étranger et donc cela n'appelle aucun commentaire de ma part", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem devant la presse.

Gérard Depardieu a annoncé avec fracas en décembre qu'il rendait son passeport français après les critiques émises par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, au sujet de son exil fiscal en Belgique.

L'acteur s'est entretenu par téléphone mardi avec François Hollande, a indiqué le producteur de ses activités en Russie.

"ILS SE SONT PARLÉ TRÈS CALMEMENT"

Avec cet entretien, le président français voulait "comprendre" les raisons de son exil, "voire si c'était des motivations sérieuses", a-t-il expliqué.

"Ils se sont parlé très calmement tous les deux", a déclaré Arnaud Frilley sur RTL.

Gérard Depardieu "lui a dit qu'effectivement il était écoeuré, que la presse en général était devenue absolument terrible, qu'il avait besoin de prendre du recul. (...) Ce n'est vraiment pas sur l'aspect fiscal qu'il est écoeuré. C'est sur le côté 'on crache sur ceux qui réussissent, sur le succès, sur l'initiative'", a-t-il ajouté.

Gérard Depardieu est connu en Russie, qui autorise la double nationalité et où il est apparu dans de nombreuses campagnes publicitaires. Il a tourné dans ce pays, notamment en 2011, dans un film consacré à Raspoutine.

L'acteur faisait également partie des célébrités occidentales invitées en 2012 lors de l'anniversaire de Ramzan Kadirov, le dirigeant tchétchène soutenu par Moscou.

Les Moscovites ont accueilli avec satisfaction l'annonce du Kremlin. "C'est un type normal, il aime bien boire aussi, je crois, à la manière russe. Il peut venir ici", a réagi Lev Nikolaevitch, un habitant de la capitale.

Megan Davies et Alexeï Anishcuk, Bertrand Boucey, avec service France à Paris, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4847970 le jeudi 3 jan 2013 à 20:52

    Je comprends GD. Je doute que FH ne comprenne. Mépris et fiscalité extrèmes peuvent amener à des décisons de rejet extrèmes, la preuve.

  • nayara10 le jeudi 3 jan 2013 à 20:43

    Il n'aime pas les riches ,préfère les pauvres ...Car,ils lui mange dans la main ,et c'est bon pour les bulletins de vote .Notre RAÏS de la pensée unique ,a l'horizont qui s'assombrit ...

  • 2445joye le jeudi 3 jan 2013 à 20:35

    Il était fait pour ce pays, avec sa réaction à l'alcool et sa façon de conduire les véhicules motorisés.

  • M7523987 le jeudi 3 jan 2013 à 20:28

    Bravo Gérard !!!! Et surtout ne te retourne pas !!!!