Moscou a retiré sa demande de ravitaillement à Madrid

le
1
 (Actualisé avec retrait de la demande) 
    MADRID, 26 octobre (Reuters) - La flotte russe qui fait 
route vers la Syrie ne sera pas ravitaillée dans l'enclave 
espagnole de Ceuta, Moscou ayant retiré la demande formulée plus 
tôt, ont annoncé les autorités russes et espagnoles. 
    La perspective de voir Madrid fournir du carburant à la 
marine russe a soulevé des interrogations en Europe et au sein 
de l'Otan où l'on redoute que les avions transportés par 
l'escadre servent à bombarder Alep. 
    Parti du nord de la Russie, l'escadre, qui a franchi la 
Manche vendredi et se rapproche de Gibraltar, se compose de huit 
bâtiments : le seul porte-avions russe, l'Amiral-Kouznetsov, un 
croiseur à propulsion nucléaire, deux navires anti-sous-marins 
et quatre navires de soutien, selon des responsables de l'Otan. 
    A bord du porte-avions se trouvent des dizaines de 
chasseurs-bombardiers et d'hélicoptères. Les huit navires de ce 
groupe naval vont rejoindre la dizaine de bâtiments de guerre 
russes d'ores et déjà au large de la Syrie. 
 
 (Rodrigo de Miguel, Sarah White et Lidia Kelly, Nicolas Delame 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • schalle6 il y a un mois

    Allez Monsieur POUTINE, montrez aux valets US que vous n'avez pas besoin de leur collaboration.