Moscou a installé une station radar au nord de la Syrie

le
0
INFO LE FIGARO - Cette station d'observation déployée au printemps par Moscou à Kessab, près de la frontière avec la Turquie, permet au régime de surveiller les rebelles syriens dans cette zone stratégique.

Pour la Russie, ce déploiement auprès de son allié syrien répond à un double objectif, affirme une source occidentale: d'une part surveiller les installations de l'Otan de l'autre côté de la frontière, en Turquie, notamment la base américaine d'Adana, juste en face ; d'autre part, offrir au régime de Bachar el-Assad les moyens de mieux observer ce qui se passe côté turc de cette frontière, où sont repliés sous la bannière de l'Armée syrienne libre (ASL) des centaines d'opposants armés au pouvoir de Damas.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir la carte. (Crédits image : Fabrice Balanche)

Située à une trentaine de kilomètres au nord de Lattaquieh, Kessab est une enclave peuplée à l'origine d'Arméniens, qui ont été remplacés au siècle dernier par des Alaouites, la minorité qui soutient le régime de Bachar el-Assad. Aujourd'hui, sa population est composée à parité environ d'Arméniens fidèles au régime et d'Alaouites. «À 1300 mètres d'altitude, Kessab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant