MoryGlobal placé en redressement judiciaire

le
0

PARIS (Reuters) - Le transporteur MoryGlobal (ex-Mory Ducros), qui emploie 2.200 salariés, a été placé mardi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bobigny avec une période d'observation de six mois, a-t-on appris de source syndicale.

Une première audience aura lieu le 7 avril pour faire le point sur le dossier, a précisé Thierry Cordier, de la CFDT des transports.

L'entreprise était née il y a un an sur les cendres de Mory Ducros au prix d'un plan de 2.800 suppressions de postes, présenté par le fonds Arcole industries, son principal actionnaire et repreneur.

MoryGlobal s'était déclaré le 6 février en cessation de paiement, plongeant ses salariés et sous-traitants dans l'inquiétude.

Dans un communiqué, la direction expliquait que le montage du financement de la reprise de la société n'ayant pas abouti "dans les délais prévus", cette démarche visait à "débloquer" la situation et à "trouver l'adossement nécessaire".

Pour Arcole Industries, une condition essentielle de la reprise était la signature d'un accord d'entreprise majoritaire permettant de sécuriser la mise en oeuvre d'un plan de sauvegarde de l'emploi.

"On se retrouve dans la situation d'il y a un an mais je pense que l'issue va malheureusement être très différente", avait réagi le numéro un de la fédération CGT des transports, Jérôme Vérité. "Là, on risque la liquidation pure et simple."

Mory Ducros avait été placé en redressement judiciaire en novembre 2013 mais le tribunal de commerce de Pontoise avait validé en février 2014 le plan de reprise par Arcole industries, qui a gardé moins de la moitié des 5.000 salariés.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant