Mory Ducros : la reprise par Arcole Industries sur la bonne voie

le
1
Mory Ducros : la reprise par Arcole Industries sur la bonne voie
Mory Ducros : la reprise par Arcole Industries sur la bonne voie

L'offre de reprise du transporteur Mory Ducros par Arcole Industries était en bonne voie d'aboutir jeudi après l'aval de la majorité des syndicats qui ont obtenu une meilleure indemnisation pour les 3 000 salariés menacés de licenciements et le déblocage progressif des agences. L'offre est examinée par les représentants du personnel lors d'un comité d'entreprise qui s'est ouvert à 10 heures à Paris. Elle sera présentée vendredi au tribunal de commerce de Pontoise.

Au terme d'une nuit d'âpres négociations, le plan de reprise de Mory Ducros par Arcole Industries a reçu jeudi matin l'aval de la majorité des syndicats qui ont obtenu une meilleure indemnisation pour les 3 000 salariés menacés de licenciement.

Le gouvernement a annoncé que le plan social pour les quelque 3 000 salariés de Mory Ducros, qui ne seront pas repris, a été amélioré, passant de 21 à 30 millions d'euros. Les conditions de sortie de crise dans les agences sont «réunies», estime le gouvernement alors que sur BFM TV, le ministre a également annoncé que la CGT avait signé «une fin de conflit».

«Le gouvernement a mis en place un contrat de sécurisation professionnelle pour ceux qui ne pourront pas garder leur travail, où ils garderont leur salaire pendant un an à 97%, ce qui leur permettra de se retourner pour trouver un travail» a précisé Arnaud Montebourg. «La profession a été mobilisée par le ministre des Transports, puisque dans le secteur routier c'est un millier d'offres d'emplois qui seront dirigées sur les salariés de Mory-Ducros qui ne peuvent pas garder leur travail», a-t-il souligné.

Dans un communiqué, les ministres du Travail, du Redressement productif et des Transports, Michel Sapin, Arnaud Montebourg et Christian Cuvillier ont souligné que la signature des syndicats CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC permettaient «la levée des conditions suspensives et donc la recevabilité de l'offre». L'une des conditions suspensives de l'offre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cc9200 le jeudi 30 jan 2014 à 13:09

    Les Echos :Jean Schmitt (Heppner,transport & logistique) : « La proposition d'Arcole Industries pour Mory Ducros est très choquante....