Mory Ducros : cinq repreneurs potentiels pour le transporteur

le
0
Mory Ducros : cinq repreneurs potentiels pour le transporteur
Mory Ducros : cinq repreneurs potentiels pour le transporteur

Cinq dossiers de reprise du transporteur Mory Ducros ont été retirés en vue d'une éventuelle offre de reprise. L'annonce a été faite ce vendredi après-midi à l'issue d'une nouvelle audience consacrée à l'avenir de l'entreprise au tribunal de commerce de Pontoise (Val-d'Oise).

«Cela ne veut pas forcément dire qu'il y aura cinq offres», précise Fabian Tosolini, secrétaire national de la Fédération des transports de la CFDT. Parmi les cinq dossiers, Arcole Industries, propriétaire du transporteur, aurait fait part de son intention de présenter un plan. «Nous ne voulons pas nous retrouver encore une fois avec les mêmes dirigeants, a réagi à cette annonce David Fournial, délégué du personnel (CGT) à Gonesse (Val d'Oise), où se situe le siège social de l'entreprise. Quand on voit ce qu'ils ont fait avec Mory Ducros, on retournerait droit dans le mur !»

Les candidats ont jusqu'au 3 janvier pour déposer une offre formelle de reprise. Mory Ducros, qui compte plus de 5000 salariés en France et fait travailler quelque 2000 sous-traitants a été placé en redressement judiciaire le 26 novembre par le tribunal de commerce de Pontoise.

Le numéro deux tricolore de la messagerie a subi près de 80 millions de pertes en 2012 à cause de la crise du fret routier (- 25% depuis 2007) et de graves problèmes de trésorerie. Ces derniers mois, l'entreprise qui dispose d'une flotte d'environ 4 500 camions avait vu le nombre de ses agences diminuer de 115 à 84. Selon les observateurs, cette entreprise née de la fusion de deux entreprises malades, l'entreprise de messagerie Ducros et le transporteur Mory, tous deux rachetés par Arcole Industries, filiale du groupe Caravelle spécialisée dans la reprise de sociétés en difficultés n'a pas pu résister à la crise du marché de la messagerie.

Pour Martial Brancourt, représentant CGT au CE, «la situation est catastrophique et des suppressions d'emplois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant