Mortalité des abeilles : le Gaucho et le Cruiser mis en cause par l'EFSA

le
0
Mortalité des abeilles : le Gaucho et le Cruiser mis en cause par l'EFSA
Mortalité des abeilles : le Gaucho et le Cruiser mis en cause par l'EFSA

Cela fait bien longtemps que les apiculteurs accusent les pesticides, et notamment le Gaucho et le Cruiser, d'être responsables de la disparition des abeilles. L'étude réalisée par les experts de l'EFSA confirme leur position.

Les trois voies principales d'exposition des abeilles aux pesticides sont le nectar et les pollen des fleurs des plantes traitées, les poussières générées par le traitement des semences, et les résidus de pesticides contenus dans les gouttelettes de liquide apparaissant le matin sur les feuilles des plantes et provenant de la transpiration naturelle de la plante (la guttation).

Devant la mortalité alarmante des abeilles, les experts de l'EFSA ont donc voulu savoir si les insecticides étaient réellement impliqués dans ce phénomène. Ils ont analysé les études portant sur les effets aigus et chroniques sur les colonies d'abeilles et sur les larves de trois insecticides couramment utilisés par les agriculteurs : la clothianidine (principe actif du Gaucho), l'imidaclopride (également substance active du Gaucho), et le thiamthoxam ( substance active du Cruiser OSR). Ils ont également analysé les risques posés par les doses subléthales de ces substances.

Ils viennent ainsi de conclure que ces pesticides présentent effectivement des risques de toxicité pour les abeilles et notamment lorsqu'elles absorbent la guttation. Ces produits affectent le système nerveux central des insectes causant la paralysie et la mort. Les

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant