Mortalité des abeilles : l'EFSA maintient son avis sur la responsabilité des pesticides néonicotinoï

le
0
Mortalité des abeilles : l'EFSA maintient son avis sur la responsabilité des pesticides néonicotinoï
Mortalité des abeilles : l'EFSA maintient son avis sur la responsabilité des pesticides néonicotinoï

Les fabricants de pesticides n'ont pas encore digéré l'avis de l'Agence Européenne de Sécurité Alimentaire publié en janvier 2013 et qui pointait la responsabilité de trois familles de pesticides néonicotinoïdes dans la mortalité des abeilles, l'imidaclopride (Gaucho, Coboy 350, Confidor, Provado), la clothianidine (Poncho , Elado, Modesto, Smaragd) et le thiaméthoxame ( Cruiser, Actara) très utilisés en Europe dans l'agriculture. De nouvelles études visant à démontrer à l'Efsa qu'elle s'est trompée dans son évaluation sont donc régulièrement lancées.

Ainsi l'étude publiée par l'Agence britannique de recherche sur l'alimentation et l'environnement (Food and Environment Research Agency - Fera) et intitulée " Effects of neonicotinoid seed treatments on bumble bee colonies under field conditions" (Thompson et al.) suggère que les pesticides néonicotinoïdes n'ont pas d'effet majeur sur les colonies de bourdons en conditions réelles. Mais L'Efsa vient de préciser dans un communiqué diffusé ce mercredi 5 juin qu'elle avait identifié plusieurs faiblesses dans l'étude et qu'elle ne changeait donc pas son avis.

Ainsi les évaluations faites par l'Efsa concernant ces pesticides et sur lesquelles elle s'est appuyée pour affirmer qu'ils sont toxiques pour les abeilles, portaient sur les utilisations autorisées d'un certain nombre de produits phytopharmaceutiques contenant du thiaméthoxame, de la clothianidine et de l'imidaclopride au sein de

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant