Mort du père du bébé palestinien tué dans un incendie criminel

le
0

(Actualisé avec obsèques, Natanyahu et Onu, 5 derniers §§) RAMALLAH, 8 août (Reuters) - Le père du bébé palestinien mort il y a une semaine dans un incendie criminel en Cisjordanie a succombé à ses brûlures tôt samedi matin, a annoncé l'hôpital de Soroka, en Israël, où il avait été admis. Saad Dawabsheh était le père du petit garçon de dix-huit mois mort dans l'attaque de la maison familiale le 31 juillet à Douma, un village de Cisjordanie. L'incendie criminel, qualifié d'acte terroriste par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a été imputé à des extrémistes juifs. Son épouse et un autre de leurs enfants, âgé de quatre ans, ont été grièvement brûlés. Plusieurs centaines de Palestiniens ont assisté aux obsèques de Saad Dawabsheh, lors desquelles on pouvait entendre des appels à la vengeance. Benjamin Netanyahu a publié un communiqué faisant par de sa "profonde tristesse". "Lorsque j'ai rendu visite à la famille à l'hôpital la semaine dernière, j'ai promis que nous allions utiliser tous les moyens à notre disposition pour attraper les meurtriers et les traduire en justice. C'est ce que nous faisons", a-t-il déclaré. L'Onu a par ailleurs demandé, comme elle l'avait déjà fait, à ce que des mesures rapides soient prises contre les auteurs de l'incendie. "Il faut que les chefs politiques, communautaires et religieux de toutes les parties travaillent ensemble et ne permettent pas à la situation de dégénérer", a dit Nickolay Mladenov, coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient. (Ali Sawafta et Nidal al Mughrabi; Henri-Pierre André et Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant