Mort du P-DG de Total : quelles sont les hypothèses ?

le
0
Le crash du P-DG de Total, Christophe de Margerie, a eu lieu à l'aéroport de Vnukovo, à Moscou
Le crash du P-DG de Total, Christophe de Margerie, a eu lieu à l'aéroport de Vnukovo, à Moscou

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a annoncé qu'il dépêcherait dans la journée trois enquêteurs à Moscou pour tenter d'éclaircir les conditions de la mort du patron de Total, Christophe de Margerie, dans un accident d'avion qui a heurté une déneigeuse au décollage de l'aéroport de Vnukovo à Moscou. Quelles sont les hypothèses envisageables ? La visibilité au sol de 350 mètres ne peut être retenue comme cause de l'accident du Falcon 50, un avion d'affaires comme un avion de ligne peut décoller avec des visibilités encore inférieures. Mais cette météo médiocre peut être considérée comme une circonstance aggravante puisque les pilotes comme la tour de contrôle n'avaient pas une vue précise de l'ensemble de la piste d'environ trois mille mètres de long. Lors d'une récente réunion de l'Organisation de l'aviation civile internationale, il a été souligné que la collision au sol avec un autre avion ou un véhicule était devenue une cause majeure d'accidents. Ainsi, les incidents (considérés comme accidents sans conséquence matérielle ou corporelle) lors desquels un avion ou un véhicule s'est engagé par erreur sur une piste d'aéroport sont au nombre de trois par jour depuis 2008. Près de mille par an !Pas de dispositif permettant de voir si la piste est librePour seulement s'engager sur une piste, et a priori pour en décoller, l'équipage d'un avion doit en recevoir l'autorisation formelle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant