Mort du dissident cubain : deux versions s'affrontent

le
0
La famille et les proches d'Oswaldo Paya ne veulent pas croire à un accident de la route.

Après la mort d'un des plus célèbres dissidents cubains, Oswaldo Paya, le 22 juillet dernier, Madrid tente d'obtenir le rapatriement d'Angel Carromero. Ce jeune Espagnol de 27 ans conduisait le véhicule dans lequel sont morts Oswaldo Paya et un autre opposant cubain, Harold Cepero. Il est actuellement l'objet d'une enquête des autorités cubaines qui doit déterminer sa responsabilité.

Carromero est un cadre régional de Nuevas Generaciones, le mouvement de jeunesse du Parti populaire (PP), la formation conservatrice présidée par Mariano Rajoy. Il était arrivé sur l'île avec un visa de touriste, accompagné d'Aron Modig, le président de la ligue de la jeunesse démocrate chrétienne suédoise (KDU). Modig, légèrement blessé lors de l'accident, a pu rentrer dans son pays. Selon l'agence Efe, tous deux avaient prévu de rencontrer plusieurs dissidents, mais ils avaient omis de le préciser à leur arrivée, afin d'éviter d'être refoulés.

Le ministre des Affaires étrang

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant