Mort du décorateur de cinéma Ken Adam

le
0
Ken Adam lors d'une exposition consacrée à James Bond, au Imperial War Museum à Londres, en 2008.
Ken Adam lors d'une exposition consacrée à James Bond, au Imperial War Museum à Londres, en 2008.

Deux fois oscarisé pour son travail, le Britannique avait notamment créé les décors de « Dr. Folamour » ou de « Barry Lyndon » mais aussi des premiers films de la saga James Bond.

Pour le chef-d’œuvre satirique de Stanley Kubrick, Dr. Folamour (1964), il avait créé la fameuse « salle de guerre » dans laquelle dirigeants et généraux américains s’écharpent pour savoir si oui ou non il faut lancer une guerre nucléaire. Le chef décorateur britannique Ken Adam est mort jeudi 10 mars à l’âge de 95 ans. Né à Berlin en 1921, il était devenu britannique après avoir fui le nazisme avec sa famille en 1934.

Ken Adam avait également participé à un autre très grand film de Stanley Kubrick, Barry Lyndon, pour lequel il avait obtenu l’Oscar des meilleurs décors en 1976. Cette récompense ultime du cinéma hollywoodien, il la recevra une deuxième fois en 1995 pour ses décors de La Folie du roi George de Nicholas Hytner.

Décorateur de légende de la saga James Bond Le directeur artistique était surtout célèbre pour avoir été à l’origine des décors de la saga James Bond dès ses débuts, en 1962, avec James Bond 007 contre Dr No jusqu’à Moonraker, sorti en 1979. Il avait notamment construit sa réputation en faisant des choix à la pointe de la modernité. Il était par exemple à l’origine des chambres fortes de Fort Knox dans Goldfinger ou de l’Aston Martin pleine de gadgets utilisée par James Bond dans Opération Tonnerre.

Sur Twitter, le compte officiel de James Bond a salué la mémoire de Sir Ken Adam, « responsable de l’esthétique des films » de la saga.

Il avait arrêté sa carrière au début des années 2000, après avoir participé à plus de 70 films et été membre du jury...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant