Mort de Virgile à Nantes : six malades bénéficient de son don d'organes

le
1
Mort de Virgile à Nantes : six malades bénéficient de son don d'organes
Mort de Virgile à Nantes : six malades bénéficient de son don d'organes

L'émotion reste vive, à Nantes (Loire-Atlantique) et bien au-delà, après la mort de Virgile, 25 ans, fauché par une camionnette lancée sur les passants dans le marché de Noël de la ville, lundi soir. Décrit comme un garçon gentil et attentionné par son entourage, ce passionné de musique et de danse, en avait fait son métier. Danseur et chorégraphe, il était notamment unanimement apprécié dans le milieu de la country,

La révélation, faite par ses parents à François Hollande, lorsque le président de la République les a joints par téléphone pour leur faire part de sa sympathie, de la volonté de Virgile de faire don de ses organes, n'a fait que renforcer ce courant d'émotion et de sympathie.

Dans une interview exclusive au «Parisien»-«Aujourd'hui en France, Estelle, sa s½ur, dit avoir à l'occasion appris ce choix déclaré de son frère et accepté par sa famille. «Cette volonté d'aider, ça lui ressemble tellement. Il est mort, mais quelqu'un va vivre grâce à lui» se réjouit-elle. Sur l'antenne de RTL, Estelle précise : «Je crois qu'il y a six personnes qui vont vivre après le don d'organes de Virgile». «C'est cette image qu'il faut garder de lui, quelqu'un prêt à tout pour aider les autres. Virgile était un trésor», témoigne encore la s½ur du jeune homme.

Une s½ur qui, comme toute sa famille, dit être submergée face à ce drame et à son impact. «Oui, tout ça nous dépasse un peu. Les gens nous arrêtent dans la rue, dans la voiture, pour nous dire qu'il nous soutiennent dans cette épreuve. La mairie nous a aussi fait savoir que les messages de condoléances affluaient de partout. Malgré tout, nous traversons un moment très difficile, entre la procédure judiciaire en cours, et les obsèques à organiser. Nous espérons pouvoir les célébrer dans la plus stricte intimité, comme l'aurait souhaité Virgile.»

La famille de Virgile a toutefois créé une adresse e-mail destinée à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le vendredi 26 déc 2014 à 12:30

    En somme on est en train de nous faire à l'idée que ce crime fut un bien. On frise l'indécense même si ce n'est pas l'intention de la famille. Peut-être du gouvernement ?