Mort de Maurice Herzog, le vainqueur de l'Annapurna

le
0
Gaulliste historique, ancien résistant et alpiniste de légende, Maurice Herzog est mort vendredi à l'âge de 93 ans. Ministre du général de Gaulle, il fut également député de Haute-Savoie et maire de Chamonix.

On retiendra de lui la photo de légende où il brandit le piolet de la «victoire sur l'Himalaya», en 1950. Gaulliste et ancien résistant, l'alpiniste Maurice Herzog, qui avait également embrassé une carrière politique, est mort vendredi à l'âge de 93 ans.

Premier d'une cordée à être arrivé à plus de 8000 mètres, dans l'Himalaya, le 3 juin 1950, il a payé sa victoire par une amputation des doigts et des orteils. «Vous voyez ce que j'ai en moins mais, moi, je sens ce que j'ai en plus, disait-il. Et c'est incomparablement plus grand que ce que j'ai en moins». Cette incroyable aventure, il la raconte dans ce qui reste le best-seller absolu de la littérature de montagne: «Annapurna, premier 8000», vendu à une douzaine de millions d'exemplaires et traduit ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant