Mort de Mandela : l'Afrique du Sud prépare la cérémonie du siècle

le
0
Des Sud-Africains chantaient et dansaient aux abords de l'hôpital où Nelson Mandela était soigné peu avant sa mort.
Des Sud-Africains chantaient et dansaient aux abords de l'hôpital où Nelson Mandela était soigné peu avant sa mort.

C'est un grand test pour l'Afrique du Sud, au moment où les yeux du monde entier sont rivés sur le pays. Mardi, un hommage planétaire sera rendu à Nelson Mandela, au cours d'une cérémonie grandiose, organisée au sein du FNB Stadium, le grand stade de Soweto. Des personnalités de premier plan venues du monde entier sont attendues. Plus de 70 chefs d'État ou anciens chefs d'État assisteront à cet hommage, dont le président américain Barack Obama et son épouse ou encore François Hollande et Nicolas Sarkozy.Assurer la sécurité d'un si grand nombre de personnalités est évidemment un casse-tête pour les autorités sud-africaines. D'autant plus que certains chefs d'État assisteront à la cérémonie de mardi, et d'autres à l'enterrement qui se déroulera à Qunu dimanche prochain. Les 126 ambassades d'Afrique du Sud étaient donc ouvertes toute la journée de dimanche pour aider leurs ressortissants à obtenir des visas en urgence.

Un plan de bataille avait bien sûr été établi depuis bien longtemps pour gérer cet événement exceptionnel. Mais l'afflux est tel qu'il est difficile pour les autorités sud-africaines de s'y tenir. Un nombre colossal de journalistes et de touristes sont en effet arrivés dans le pays samedi matin pour vivre ce moment historique.La dépouille exposée pendant 3 jours

Ainsi, les autorités ont prié les Sud-Africains de privilégier les retransmissions locales de l'événement, car le grand stade de Soweto ne peut...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant