Mort de Litvinenko : Londres obéit à Moscou

le
0
Le gouvernement renonce à dévoiler les éléments compromettants pour la Russie.

La vérité sur la mort d'Alexandre Litvinenko sera-t-elle sacrifiée à la diplomatie? Le 23 novembre 2006, cet ancien agent du KGB, retourné par le MI6 britannique, mourait à 43 ans dans un hôpital londonien après avoir été empoisonné au polonium 210, une substance hautement radioactive. Deux anciens membres du KGB avec qui il avait pris un thé à Londres sont soupçonnés.

Une nouvelle enquête judiciaire pour faire la lumière sur les circonstances du décès a été lancée l'an dernier. Lors d'une audience préliminaire, la responsabilité de l'État russe a été mise en cause. Jusqu'au dernier coup de théâtre intervenu en fin de semaine dernière: déjà plusieurs fois reportée, l'investigation pourrait être purement et simplement abandonnée.

Le ministre des Affaires étrangères britannique, William Hague, vient de demander au juge qui en est chargé de ne pas dévoiler des éléments cl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant