Mort de Johnny Hallyday : une messe «pour le repos de son âme» dans l'Ain

le , mis à jour à 14:58
0
Mort de Johnny Hallyday : une messe «pour le repos de son âme» dans l'Ain
Mort de Johnny Hallyday : une messe «pour le repos de son âme» dans l'Ain

La messe habituelle du mercredi matin a pris un tour inhabituel ce mercredi à Grièges, petit village de l'Ain, au sud de Mâcon (Saône-et-Loire). Sollicité par un paroissien fan de Johnny, le curé du village avait annoncé la semaine dernière sur Facebook la célébration d'une messe pour la guérison du rocker... Il n'en n'a pas eu le temps et transformé, quelques heures après le décès du chanteur, la cérémonie en messe « pour le repos de son âme ». LIRE AUSSI > Toutes les réactions à l'annonce de sa mortDevant une assistance plus fournie qu'à l'accoutumée (quelques 80 présents au lieu de la quinzaine habituels), le père Olivier Barnay, 42 ans, qui reconnaît être sensible au talent du chanteur, à invité ses fidèles à prier pour l'illustre défunt et pour les malades. « Vous êtes venus au départ pour prier Dieu pour celui que vous aimez, mais nous apprenons ce matin son retour vers le Père. Vous qui venez de l'extérieur, amis de Johnny Hallyday, priez pour nos malades ! Et recommandez l'âme de ceux que vous aimez comme Jean-Philippe Smet. » « Dieu l'appelle par son prénom, Jean-Philippe »« Vous, fans, amis de Johnny Hallyday, je comprends votre tristesse, celui que vous aimez, que vous écoutez, dont vous avez les posters, vous laisse aujourd'hui un grand vide, mais cette parole est pour vous : le Seigneur essuie les larmes sur tous les visages », a continué le prélat, avant d'évoquer plus directement le chanteur. « Priez pour le repos de l'âme de Jean-Philippe Smet, car c'est ainsi que Dieu le connaît depuis le jour de son baptême. Dieu l'appelle par son prénom, Jean-Philippe, celui donné par ses parents le jour de sa naissance et le jour de son baptême, celui qui a entendu, un jour, le prêtre dire Jean-Philippe, je te baptise, tu es le fils de Dieu.» Après avoir prié pour les malades de la paroisse, Elia, Odile, Leslie, Véronique, Jacqueline... le curé a rendu hommage « à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant