Mort de Frank Alamo, idole française des années 1960

le
0

PARIS (Reuters) - Frank Alamo, idole de la chanson populaire dans les années 1960, est mort jeudi des suites d'une sclérose, à la veille de son 71e anniversaire.

De son vrai nom Jean-François Grandin, il avait connu le succès avec 'Ma biche' et d'autres adaptations en français de tubes anglo-saxons.

Figure de la génération des chanteurs "yé-yé" au même titre que Johnny Hallyday ou Eddy Mitchell, il avait participé ces dernières années à la très populaire tournée "Age tendre et têtes de bois", qui a redonné une nouvelle jeunesse à des vedettes des années 1960 et 1970.

Sheila, autre célébrité de cette génération, a évoqué "une grande amitié, une grande rigolade" avec Frank Alamo.

"Il a tapé fort parce que ses chansons, je vous le dis, 50 ans après, les gens les chantent encore", a-t-elle dit sur France Info.

Même émotion de la part de Jean-Jacques Debout, compositeur et interprète, ami proche de Frank Alamo.

"Quand je l'ai connu il devait avoir quelque chose comme 14, 15 ans, même pas, c'était comme un petit frère pour moi", a-t-il dit sur Europe 1. "On riait beaucoup à l'époque, on était un peu insouciants".

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant