Mort de Fidel Castro : les réactions à travers le monde

le , mis à jour à 19:14
3
Mort de Fidel Castro : les réactions à travers le monde
Mort de Fidel Castro : les réactions à travers le monde

Fin d'une époque. Avec Fidel Castro disparaît un des tout derniers géants politiques du 20e siècle, un autocrate paternaliste qui a fait d'une petite île des Caraïbes un acteur du bras de fer entre superpuissances américaine et soviétique. Les Etats-Unis perdent leur dernier grand ennemi de la Guerre froide quoique le Lider Maximo était depuis longtemps sorti du jeu pour des raisons de santé.

 

L'Américain Barack Obama, qui quittera la présidence le 20 janvier, a estimé que «l'Histoire jugera de l'impact énorme» de Fidel Castro, tandis que le président élu Donald Trump a au contraire dénoncé un «dictateur brutal», sans toutefois remettre en cause explicitement le dégel Washington-La Havane.

 

Le monde entier a réagi à la mort de Fidel Castro. Il a «incarné la révolution cubaine», dans ses «espoirs» et ses «désillusions», a estimé le chef d'Etat français François Hollande. L'ex-dirigeant cubain Fidel «vivra éternellement», a assuré le président chinois Xi Jinping.

 

«Invincible patience. Discipline de fer. La force de l'imagination lui permet de vaincre l'imprévu», écrivait de lui en 2008 son ami, le prix Nobel de littérature colombien, Gabriel Garcia Marquez, décédé en avril 2014 à 87 ans. Ses opposants ne manquent pas de qualificatifs non plus : dictateur, mégalomane, autoritaire, «un monstre d'égoïsme, cynique et sans morale» pour son ancien ami, le journaliste Norberto Fuentes, devenu un de ses plus féroces critiques.

 

Les réactions au fil de la journée de samedi

 

18h10. Les Républicains américains ont la dent dure. Le candidat malheureux à l'investiture du Parti républicain pour la présidentielle des Etats-Unis, Marco Rubio, n'a pas mâché ses mots à l'encontre de Fidel Castro, «dictateur malfaisant et meurtrier». De son côté, le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a déclaré : «Maintenant que Fidel Castro est mort, la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 il y a 5 mois

    Fidel Castro et le fric… www.rfi.fr/mfi/20140606-cuba-fidel-castro-revelations-luxe-garde-corps cubanismo.net/teksten_fr/social/fortune_de_fidel.htm www.lemonde.fr/.../la-fortune-de-castro-s-invite-dans-le-palmares-de-forbes_768467... www.lalibre.be/.../la-face-cachee-du-patrimoine-de-fidel-castro-538855593570902f9...

  • g.joly1 il y a 5 mois

    Il y en a qui ont de ces obsessions...

  • M8252219 il y a 5 mois

    Armando Lago écrit qu’au moins deux sources différentes ont documenté pour chaque mort, l’assassinat d’environ 97 000 personnes par le régime de Castro. 30 000 exécutées par les pelotons d’exécutions, 2 000 lors d’assassinats extrajudiciaires, 5 000 en prison, battus ou torturés par les gardiens ou refus de soins médicaux, et 60 000 qui ont tenté d’échapper à l’enfer cubain par la mer.