Mort de Clément Méric : une femme relâchée

le
0
Les sept autres personnes interpellées sont toujours entendues par la police et la garde à vue de trois d'entre elles a été prolongée. Le leader des Jeunesses nationalistes est lui aussi entendu par les enquêteurs.

L'un des suspects dans l'enquête sur la mort du jeune militant d'extrême gauche, Clément Méric, a été relâché vendredi après près de 24 heures de garde à vue. Il s'agit d'une femme, interpellée jeudi à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, au lendemain l'altercation qui a couté la vie à la victime. Trois autres personnes avaient été interpellées au même moment, dont l'auteur présumé des faits, un skinhead de 20 ans. Leurs gardes à vue ont été prolongées.

Quatre autres personnes s'étaient également présentées spontanément à la police dans la journée de jeudi, portant le nombre d'interpellations à huit. Sept gardes à vue sont par conséquent toujours en cours. Selon une source policière, plusieurs des gardés à vue sont connus comme proches du groupu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant