Mort de Clément Méric : qui sont les JNR ?

le
1
Mort de Clément Méric : qui sont les JNR ?
Mort de Clément Méric : qui sont les JNR ?

Qui sont ces skinheads soupçonnés d'avoir causé la mort de Clément Méric, ce jeune militant antifasciste violemment frappé mercredi soir? Selon des sources judiciaires et policières, plusieurs des auteurs présumés de l'agression graviteraient autour du groupuscule d'extrême droite des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), bras armé du mouvement d'extrême droite Troisième Voie. Peu connu du grand public, ce groupuscule formé de quelques dizaines de skins n'est, en revanche, pas un petit nouveau dans la sphère de l'ultra droite.

Comment se manifestent-ils ?

Crâne rasé, tout de noir vêtus, bombers ou blouson de cuir sur les épaules, c'est parés de tous les attributs skinhead qu'apparaissent en public les membres des JNR. Fondées en 1987 par Serge Ayoub alias Batskin, les JNR ont été mises en sommeil avant d'être réactivées en 2010 en vue de constituer le service d'ordre du mouvement Troisième Voie.

Où les retrouve-t-on ? Dans la rue, tout d'abord, à l'occasion de manifestations. Et notamment du traditionnel défilé du 9 mai, organisé par l'extrême droite radicale en mémoire de Sébastien Deyzieu, décédé ? il tomba d'un immeuble - alors qu'il participait à une manifestation d'extrême droite le 7 mai 1994.

On a également pu apercevoir les JNR dans les rues de Paris, le 2 février dernier lors d'une nouvelle manifestation «anti-impérialiste». L'occasion de glorifier Bachar al-Assad, Vladimir Poutine ou Alexandre Loukachenko et de fustiger les «vils» Arabie-Saoudite et Qatar qui «complotent, fomentent, payent des terroristes et des mercenaires islamistes pour déstabiliser tous les pays qui n'ont pas encore subi assez leur tyrannie». «Il n'y a pas d'autre dieu que la patrie», a-t-on pu également entendre ce jour-là.

Selon une source policière, les JNR ont aussi été repérées en marge des défilés contre le mariage homosexuel. Les JNR ont également fait parler d'elles mi-avril. Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 7 juin 2013 à 11:26

    DE/M4669616-Ces violences de rue sont devenues quotidiennes. Condamnons sévèrement les coupables et ayons une grande compassion pour les familles des victimes. Mais, Lorsqu'un gouvernement impose à la majorité des français le mariage et l'adoption plénière en faveur des homosexuels ou la théorie du genre, c'est d'une incroyable violence pour des dizaines de millions de français. Chaque fois que Mme Taubira par sa politique laxiste relâche les coupables la violence entre dans les cœurs.