Mort de Clément Méric : le gouvernement dénonce les «amalgames» de la droite

le
43
Mort de Clément Méric : le gouvernement dénonce les «amalgames» de la droite
Mort de Clément Méric : le gouvernement dénonce les «amalgames» de la droite

Le gouvernement n'a pas digéré que Jean-François Copé compare les mouvements d'extrême gauche à ceux d'extrême droite, en réaction à la mort du militant «antifa» Clément Méric mercredi soir en plein Paris lors d'une rixe avec des néo-nazis. «C'est absolument scandaleux d'exprimer de tels propos», a tonné vendredi sur RTL, Cécile Duflot, ministre du Logement, qui regrette qu'on puisse mettre «un signe égale entre les militants fascistes et les militants antifascistes». La veille au soir, le président de l'UMP avait demandé la dissolution des groupuscules «d'extrême droite comme d'extrême gauche».

«Il y a une montée de l'idéologie de l'extrême droite. Certains à droite, pas tous, on laissé prospérer des propos fascistes. Il y a des responsables politiques qui ont défilé avec des militants qui se revendiquent néo-nazis et qui saluent en tendant le bras dans des manifestations. On ne peut pas tolérer ça, on laisse prospérer cette idéologie. Il faut lutter pied à pied», a insisté la leader des Verts.

Jean-François Copé «a encore perdu l'occasion de se taire», a pour sa part réagi Najat Vallaud-Belkacem sur iTélé. «Il a tort, il a absolument tort. Mettre dos à dos l'extrême droite et l'extrême gauche, c'est atténuer la responsabilité des agresseurs.» Elle a regretté «les dérapages et les dérives», «en périphérie» des manifestation de la Manif pour tous, où «on a vu réapparaître des groupuscules qu'on avait oublié en France ces dernières décennies».

Ciotti : «La violence n'a pas de couleur politique»

Manuel Valls a également appelé jeudi a éviter les «amalgames» entre les mouvements Sur RMC, le ministre de l'Intérieur a par ailleurs expliqué que ceux d'extrême droite seraient «sans doute» dissous car la République doit se montrer «impitoyable» et «s'attaquer aux idées nauséabondes qui nous rappellent les pires heures de notre histoire».

Eric Ciotti ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alain..c le samedi 8 juin 2013 à 10:24

    Quand 3 C 0 N S rencontrent un idio t parfois cela fait un mort.

  • M2766070 le samedi 8 juin 2013 à 08:48

    com j ai écrit sur 1 autre article, faut les memes enquêteurs pour les sui cide de Bérég Boul 1 et de Gros souvre ... pour avoir enfin, les autopsies , là on l a tous pour le pti anar , donc pour des mini stres , ça devrait filer vite

  • derastea le samedi 8 juin 2013 à 07:58

    Et moi je dénonce les ambiguités du parti au pouvoir en se mariant avec l'extréme gauche qui n'a en valeur que celles d'extréme droite. Quant on cherche la m erde, quelques fois on la trouve. En tout cas, le rouleau des biens pensants médiatique tourne plein pot.

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:53

    Et alors? Il est mort pour ses idées comme d'autres sont morts pour la France: question de sens de valeurs!

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:52

    C'est la gauche a fait entrer le FN à l'Assemblée Nationale! Juste un rappel... Et c'est la droite, Chirac, Balladur, Chirac, Sarkozy, qui les a viré au prix parfois lourd sacrifice politique...Bon cela dit vous jouez avec le feu en faisant peur aux francais que les francisques dont Mitterrand faisait partie du club, vont revenir = Vous attendez qu'il y ait un mort dans l'autre camps?

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:51

    Et l'arbae de service du PS qui la ramène! C'est vous les socialistes en bon apprentis sorciers ou cyniques calculateurs avaient permis le FN de revenir à l'Assemblée pour mettre un caillou dans les sandales de la droite...Ce fut vous avec votre proportionelle

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:47

    Mr.Valls les pires heures de l'histoire, c'est le Front populaire qui en 1936 a conduit la France au mur...La débâcle de 1940 porte les stigmates de vos idées...Vous rêvez d'instaurer l'utopie socialiste, alors que de part le monde, tous ceux qui s'étaient essayé, avaient échoué lamentablement! Kiboutzim inclus!

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:40

    C'est la gauche a fait entrer le FN à l'Assemblée Nationale! Juste un rappel... Et c'est la droite, Chirac, Balladur, Chirac, Sarkozy, qui les a viré au prix parfois lourd sacrifice politique...Bon cela dit vous jouez avec le feu en faisant peur aux francais que les francisques dont Mitterrand faisait partie du club, vont revenir = Vous attendez qu'il y ait un mort dans l'autre camps?

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:33

    Comble du cynisme, Bernard K., la larme à l'oeil, se pavanait le sac de riz sur les épaules au secours du malheur qu'il a contribué...Pendant que Georges M. disait sur TF1 qu'il s'agissait d'une campagne d'intoxication médiatique et de désinformation...Au Cambodge c'était 30% d'une population et si on voulait faire une comparaison macabre, pendant la shaoh c'est 15%. Alors Mme Duflot, apprennez l'arithmétique simple, au moins cela donnerait une illusion de competence...

  • MNY-2012 le samedi 8 juin 2013 à 00:26

    Ben non on ne peut pas mettre un signe égal mme duflot, il y a d'un côté des millions de morts en temps de guerre mondiale, et de l'autre, des millions de morts en temps de paix, car personne n'était en train d'agresser Joseph S., personne n'était en train d'envahir vos amis de l'oncle Hô, et pourtant vous étiez avec Bernard K., Jean-Paul S. au premier rang à la Mutualité pour les soutenir, soutenir la noyade d'un million en mer de Chine