Mort de Benoîte Groult, grande figure du féminisme

le
0
La journaliste et écrivaine Benoîte Groult pose le 7 avril 2007 dans sa maison à Hyères.
La journaliste et écrivaine Benoîte Groult pose le 7 avril 2007 dans sa maison à Hyères.

L’essayiste Benoîte Groult, auteure d’« Ainsi soit-elle », « Le Féminin pluriel » et « Le Féminisme au masculin » est morte à l’âge de 96 ans, a annoncé mardi 21 juin sa famille.

La romancière et essayiste Benoîte Groult, figure du féminisme français, est morte, a annoncé mardi 21 juin, sa famille.

Ce 31 janvier 1920, André et Nicole Groult attendaient leur premier enfant, un petit Benoît. Mais c’était une fille. Alors ce fut Benoîte. Quatre ans plus tard viendrait une autre fille Flora. Ce prénom de Benoîte fut jugé trop rude pour une petite fille et on lui substitua Rosie. Rosie attendra la fin de son adolescence pour comprendre que Benoîte, plus sec, moins mièvre, lui convenait beaucoup mieux. Sa mère, sœur du grand couturier Paul Poiret, était créatrice de mode. Elle avait, outre son mari, de nombreux admirateurs, des amitiés féminines, voire des amours, dont Marie Laurencin, qui était la marraine de Benoîte. Elle a transmis à sa fille son « goût forcené de la vie ». « J’admirais ma mère en bloc, écrit Benoîte Groult dans son autobiographie, Mon évasion, mais tout ce qu’elle faisait en détail me hérissait : j’avais horreur de la mode des chapeaux, des robes de la clientèle, horreur des réceptions, des grands dîners. »

C’était Flora, la cadette, une belle blonde, qui aimait les robes créées par sa mère. Benoîte n’en était pas jalouse, elle a toujours gardé une tendresse pour sa sœur, elles ont écrit des livres ensemble, elle a été proche d’elle jusqu’à sa mort en 2001, après une longue maladie d’Alzheimer. Nicole avait une fille à son image, Flora, et le père, André – décorateur qui s’était spécialisé dans le travail du galuchat –, avait Benoît...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant