Mort d'un puissant chef touareg du nord du Mali

le
0

DAKAR, 19 décembre (Reuters) - Le chef de l'une des plus puissantes tribus touareg du nord du Mali est mort jeudi à l'âge de 87 ans, alors que les discussions de paix avec le gouvernement de Bamako sont toujours dans l'impasse. Intallah Ag Attaher, patriarche de la tribu des Ifoghas depuis des décennies, est décédé dans la ville désertique de Kidal après une longue maladie, ont rapporté des habitants. Son fils Alghabass ag Intallah devrait lui succéder à la tête de la tribu et en tant que chef du Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), le nom donné par les séparatistes touareg aux territoires qu'ils revendiquent dans le nord du Mali. "La ville est calme mais on peut entendre les pleurs des femmes", a dit un habitant. "Il sera enterré demain matin aux côtés de son père." En 2013, Alghabass a rompu avec les islamistes touaregs d'Ansar Dine et s'est prononcé en faveur de négociations pour mettre fin au conflit dans le nord du Mali. Ansar Dine fait partie de la coalition de mouvements islamistes qui se sont emparés en 2012 du nord du Mali après avoir évincé leurs alliés touareg. Ces islamistes ont été repoussés à la suite d'une intervention militaire française en 2013. Les négociations en Algérie entre les mouvements touareg et le gouvernement malien doivent reprendre en janvier après trois premières séances qui se sont conclues en novembre sans avancée notable. (Adama Diarra; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant