Mort d'un proche du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un-KCNA

le
0
 (Actualisé avec précisions, commentaires d'analystes) 
    par Jack Kim et James Pearson 
    SEOUL, 30 décembre (Reuters) - Un proche conseiller du 
numéro un nord-coréen Kim Jong Un est mort mardi dans un 
accident de voiture, a annoncé mercredi l'agence de presse 
officielle KCNA.     
    Kim Yang Gon était également le chef du département du Front 
uni du Parti des travailleurs, la branche du parti au pouvoir 
chargée des relations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. 
Il était "le camarade le plus proche" de Kim Jong Un, "un 
associé révolutionnaire solide", rapporte KCNA. 
    Kim Yang Gon était âgé de 73 ans, précise KCNA qui ne 
précise pas les circonstances de l'accident. 
    En tant que directeur des relations entre le Nord et le Sud, 
 Kim Yang Gon a fait partie de la délégation de haut niveau qui 
a participé à des discussions en août dernier après un échange 
de tirs d'artillerie entre les deux Corées. 
    Ces discussions ont produit un accord qui a mis fin à 
l'impasse et permis la reprise du dialogue en vue d'améliorer 
les relations Séoul et Pyongyang. 
    Kim Yang Gon s'était visiblement rapproché de Kim Jong Un 
récemment. Il était apparu aux côtés du jeune dirigeant lors de 
visites d'inspections d'usines ou d'exploitations agricoles ou 
lors de réunions diplomatiques. 
    La Corée du Sud a présenté ses condoléances dans un message 
transmis par son ministre de l'Unification via le village 
frontalier de Panmunjom où le cessez-le-feu mettant fin aux 
combats entre les deux Corées a été signé en juillet 1953, a 
déclaré un responsable. 
    Kim Jong Un a limogé plusieurs de ses conseillers depuis son 
arrivée au pouvoir après la mort de son père Kim Jong Il en 
2011. 
    En 2013, il a fait exécuter son oncle Jang Song Thaek, pour 
"crimes contre-révolutionnaires", lui qui avait pu être 
considéré comme le numéro deux du pays. 
    En Corée du Nord, le réseau routier est mal entretenu et les 
propriétaires de voitures sont rares. Pourtant, plusieurs 
responsables de haut niveau sont décédés dans des accidents de 
la circulation au cours des années. 
    En 1976, un officier présenté comme un rival du président de 
l'époque, Kim Il Sung, grand-père de Kim Jong Un, est mort dans 
un accident de voiture. 
    En 2003, un prédécesseur de Kim Yang Gon est décédé dans un 
accident de la route. En 2010, Ri Je gang, un haut responsable, 
est également mort dans des circonstances analogues. 
    "La Corée du Nord a un long passé de morts suspectes autour 
de responsables de haut rang", commente Andrei Lankov, 
spécialiste de la Corée du Nord. "La plupart meurent, passés par 
les armes ou dans un accident de voiture." 
    "Il n'y a pratiquement pas de voitures et la sécurité des 
responsables de haut rang qui voyagent en voiture est 
extrêmement stricte. Compte  tenu de cela, il est permis d'être 
sceptique sur ce genre d'informations en provenance de la Corée 
du Nord", ajoute l'expert. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant