Mort d'un manifestant à Mayotte

le
0
Le décès d'un homme de 39 ans a provoqué de violents heurts et des pillages dans l'île de l'océan Indien, théâtre depuis trois semaines d'un mouvement contre la vie chère.

La tension est encore montée d'un cran, ce mercredi, à Mayotte. L'île de l'océan Indien, en proie une crise sociale qui dure depuis trois semaines, a été le théâtre de nouveaux affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Un homme de 39 ans est décédé lors de heurts à Mamoudzou, la préfecture de l'île, devenue un département d'outre-mer en mars dernier.

Selon le préfet de Mayotte, qui relayait des informations fournies par les médecins du centre hospitalier de Mamoudzou, le manifestant a vraisemblablement succombé à une crise cardiaque. «Des policiers de la PAF (police aux frontières) se trouvaient sur la place principale de Mamoudzou lorsqu'ils ont été la cible de jets de galets», a rapporté le préfet de Mayotte, Thomas Degos. «Ils ont répliqué en utilisant des grenades lacrymogènes et un flashball. Lors de ces échauffourées, un manifestant s'est écroulé au sol, sans connaissance. Lorsque les secours sont intervenus, ils ont tenté de le ra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant