Mort d'Ariel Sharon : nostalgie en Israël

le
0
L'ex-Premier ministre israélien Ariel Sharon est décédé à l'âge de 85 ans.
L'ex-Premier ministre israélien Ariel Sharon est décédé à l'âge de 85 ans.

La nostalgie. C'est le maître mot de l'hommage d'Israël à Ariel Sharon. À peine la nouvelle de sa mort, relayée par Twitter, était-elle confirmée par l'hôpital que les chaînes de télé et de radio ont bouleversé leur grille de programmes pour diffuser en continu sur ce décès annoncé depuis dix jours. Il y eut les directs de Tel-Hashomer, l'établissement hospitalier près de Tel-Aviv où l'ancien Premier ministre était soigné, avec d'abord la déclaration d'un de ses fils, Guilad, qui a eu cette phrase : "Mon père est parti quand il l'a décidé", puis le témoignage de l'infirmière qui s'est occupée de lui durant ses huit années de coma. De toutes ces journées passées à lui prodiguer toute son attention, Marina Lipshitz a voulu retenir ce moment où, lui montrant une photo de sa femme Lily décédée en mars 2000, elle vit une larme couler sur le visage de son patient. Vinrent ensuite les témoignages des dirigeants politiques. Entre solennité et émotion, tous ont salué une vie passée au service d'Israël et de sa sécurité. Dans la soirée, une fois le sabbat terminé, est venu le temps de l'évocation de la carrière militaire et politique du "bulldozer", le surnom qui passait bien avant celui d'"Arik, roi d'Israël", où "Arik le lion" . Images glorieuses du "sauveur de la nation" durant la guerre d'octobre 1973 jusqu'à son élection triomphale au poste de Premier ministre en 2001, en passant par les acclamations des sionistes religieux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant