Mort à Paris d'un ancien chef présumé d'ETA

le
0
UN ANCIEN CHEF PRÉSUMÉ D'ETA DÉCÈDE À PARIS
UN ANCIEN CHEF PRÉSUMÉ D'ETA DÉCÈDE À PARIS

PARIS (Reuters) - Javier Lopez Pena, ancien chef présumé d'ETA, est mort à Paris dans la nuit des suites d'un accident vasculaire cérébral, a-t-on appris samedi de source proche des milieux nationalistes basques.

Le militant séparatiste, qui était incarcéré à Fleury-Mérogis, avait été transféré à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, où il est décédé, a-t-on ajouté de même source.

Les ministères français de l'Intérieur et des Affaires étrangères n'ont pas été en mesure de confirmer l'information dans l'immédiat.

Egalement connu sous le nom de "Thierry", Javier Lopez Pena avait été arrêté en mars 2008 à Bordeaux. Considéré comme l'une des figures historiques de l'organisation séparatiste, il avait 54 ans.

Lopez Pena aurait notamment ordonné l'attentat de l'aéroport de Madrid en 2006 qui avait fait deux morts et mis fin a une trêve avec le pouvoir espagnol conclue à l'issue de négociations auxquelles il avait participé.

L'ETA est tenu responsable de la mort de plus de 800 personnes depuis le lancement de sa campagne de violences pour l'indépendance du Pays basque à la fin des années 1960.

Le mouvement séparatiste basque, qui a annoncé en 2011 qu'il mettait fin à quarante ans de lutte armée pour l'indépendance, a souhaité en novembre dernier l'ouverture de pourparlers avec les gouvernements espagnol et français afin de négocier la fin définitive de ses opérations militaires et la livraison de ses armes aux autorités.

L'ETA a perdu ces dernières années une partie de son soutien dans l'opinion publique basque et a été décimé par les arrestations et les découvertes de caches d'armes.

Patrick Vignal, avec Raquel Castillo à Madrid, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant