Morsures de chats : à prendre au sérieux

le
0

Les morsures de chat vues aux urgences conduisent une fois sur trois à une hospitalisation, et au bloc opératoire dans deux cas sur trois, rapporte une étude réalisée dans un hôpital américain.

Et si l'on sous-estimait les morsures de chat? C'est la question qui vient à l'esprit lorsque l'on découvre l'étude que vient de publier le Dr Brian Carlsen dans le Journal of Hand Surgery. Avec ses collègues de la Mayo Clinic de Rochester (États-Unis), il a repris les dossiers des 193 patients traités entre 2009 et 2011. La moitié était arrivée par les urgences, le reste via la consultation de médecine générale. À la grande surprise des chirurgiens américains, près d'une fois sur trois il a fallu hospitaliser la victime (en moyenne trois jours), et cela s'est même terminé au bloc opératoire pour les deux tiers d'entre eux, afin de pouvoir nettoyer correctement la blessure. En France, on estime entre 250.000 et 500.000 le nombre de morsures, tous animaux confondu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant