Morsi le «pharaon» inquiète l'opposition égyptienne

le
0
Le président égyptien qui cumule pouvoirs exécutif et législatif renforce par décret son autorité face à l'appareil judiciaire.

Ils l'appellent désormais le «pharaon». Alors que la communauté internationale salue le rôle du président Mohammed Morsi dans l'obtention d'une trêve entre le Hamas et Israël, les opposants égyptiens s'alarment des nouveaux pouvoirs que vient de s'octroyer le leader des Frères musulmans à la tête du pays. Dans la nuit de jeudi, ils ont signé un texte commun pour appeler à des manifestations ce vendredi contre un président qui «dérobe au peuple et aux institutions l'intégralité de leurs droits et de leurs pouvoirs».

C'est au lendemain de l'accord de cessez-le-feu entre l'État hébreu et les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza que la présidence égyptienne a rendu publique une «déclaration constitutionnelle» qui renforce les pouvoirs du président face à un appareil judiciaire avec lequel les relations sont tendues. Ce dé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant