Morsi en appelle à l'armée pour calmer Le Caire

le
0
Le déploiement des chars aux abords du palais présidentiel semble avoir apaisé les violences. Mais le feu couve toujours.

Le Caire

Un calme en trompe l'½il flottait jeudi après-midi sur Le Caire. Après une nuit de violences ayant laissé au moins quatre morts et plus de quatre cents blessés aux alentours du palais présidentiel, les blindés de l'armée ont été déployés autour de la bâtisse blanche située au c½ur d'Héliopolis. Sur la place Roxy, où opposants et partisans du président Morsi se sont affrontés pendant la nuit passée dans des combats urbains d'une rare violence, il ne reste plus rien, sinon quelques tas de pierres prêts à être jetés et des traces de suie - des souvenirs des feux allumés à même le sol pour contrer l'irritation des gaz lacrymogènes. Sur les murs, les graffitis contestataires ont disparu sous une couche de peinture beige.

Les jeunes insoumis, eux, reviennent timidement et en nombre limité. Tony en fait part...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant