Morosité et instabilité perdurent sur les marchés actions

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont encore vécu une journée volatile, terminant proches de l’équilibre. Le CAC 40 a gagné 0,26% à 4 766,6 points et l’EuroStoxx 50 a enregistré une toute petite hausse de 0,07% à 3 238,04 points. Aux Etats-Unis, la tendance est similaire avec un Dow Jones qui fléchit de 0,2% en fin d’après-midi.

Depuis une quinzaine de jours, les investisseurs hésitent sur la stratégie à adopter concernant les actifs risqués. Entre l'incertitude concernant les projets de Donald Trump et des statistiques européennes qui vont globalement dans le sens d'une confirmation de la reprise économique, l'instabilité est de mise.

Dans ce contexte, même des résultats d'entreprises pourtant solides peuvent subitement ne plus trouver grâce aux yeux des opérateurs. C'est ce qui est arrivé aujourd'hui à Sanofi, l'une des plus grosses capitalisations du marché parisien. En hausse de près de 4% en première partie de séance, le titre du laboratoire pharmaceutique (+0,99%) a réduit ses gains au fur et à mesure de la journée, pesant sur la tendance.

Parallèlement, les banques ont encore passé une mauvaise journée. Elles ont été pénalisées par la forte baisse des taux longs – le 10 allemand est passé pendant quelques minutes sous la barre des 0,3%, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis près d'un mois – sans que l'on puisse précisément expliquer ce mouvement. Crédit Agricole a ainsi perdu 2,27%, signant la plus forte baisse du CAC 40, Société Générale a perdu 2,07% et BNP Paribas 1,91%. Hors CAC 40, Natixis a chuté de 3,17%.

Face à ces vents contraires, ni la performance de Vinci (+4,68%), qui a signé la plus forte hausse du CAC 40 et de l'EuroStoxx 50, ni celle d'Orpéa (+4,6%) n'ont été suffisantes pour maintenir les indices à flot.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant