Morningstar assure que les ETF n'accentuent pas l'instabilité du marché

le
0

(AOF) - Dans une étude sur l'activité boursière des plus gros fonds indiciels cotés ou ETF (Exchange Traded Funds) d'obligations high yield aux États-Unis et en Europe, Morningstar révèle que l’encours mondial des ETF obligataires à haut rendement s’élève aujourd'hui à 51 milliards de dollars. "Les échanges d’ETF en Bourse constituent la norme aux États-Unis ; alors qu’en Europe, jusqu'à 70 % des échanges (estimation) s’effectuent hors Bourse, c’est-à-dire de gré à gré ou OTC (over-the-counter)", soulignent les analystes.

Le bureau d'études remet aussi en cause le rôle présumé de ces fonds dans l'instabilité du marché :"Notre analyse suggère que, loin d'être un facteur d'instabilité, ces ETF servent de soupape de sécurité, permettant aux investisseurs de mettre en place des stratégies d'investissements sans affecter indûment le marché sous-jacent. La majorité des ordres d'achat et de vente d'ETF sont exécutée sur le marché secondaire sans recours au marché primaire ", explique Jose Garcia-Zarate, analyste senior de l'équipe de recherche sur la gestion passive chez Morningstar.

Il a effectivement constaté que les échanges d'ETF sur le marché secondaire ne semblent pas avoir d'impact direct sur le marché sous-jacent. Ainsi, depuis 2008, le ratio médian d'activité marché secondaire / primaire pour l‘ETF américain iShares iBoxx $ High Yield Corporate Bond ETF (HYG) varie entre 5 et 8, ce qui signifie que pour chaque dollar créé ou racheté dans le marché primaire, entre 5 et 8 dollars d'ETF sont échangés en Bourse. Sur la même période, le ratio médian pour le SPDR Barclays High Yield Bond ETF (JNK) se situe entre 3 et 5.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant