Morning meeting AOF France / Europe - Vers une ouverture en légère baisse, les entreprises encore en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en légère baisse à l'ouverture, les investisseurs digérant les décisions de politique monétaire de la Fed et de la BoJ. Toutes deux ont maintenu leurs taux inchangés. Autant cette décision était attendue de la part de la Fed autant elle a surpris concernant la banque du Japon car les observateurs s'attendaient à une nouvelle série de mesures de relance de l'inflation. Cependant, la tendance devrait également évoluer au gré des publications des entreprises nombreuses : Hermès, Airbus, Technip ou Saint-Gobain ont publié leurs chiffres du premier trimestre.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche au-dessus de 4515 points et du gap haussier. Après le discours de la Fed, le S&P500 a repris sa marche en avant, confirmant sa force. DayByDay conserve son biais haussier au-dessus de 4515 points et anticipe la création de nouveaux plus hauts dans les jours à venir. Seul bémol, le Nasdaq a été fortement impacté par les résultats d'Apple, en recul pour la première fois depuis 10 ans.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

SANOFI

Sanofi propose d'acquérir Medivation pour 52,50 dollars par action. Ceci représenterait une transaction en numéraire valorisée approximativement à 9,3 milliards de dollars. Le prix proposé représente une prime de plus de 50% par rapport aux cours moyens pondérés des volumes échangés de l'action Medivation durant les deux mois précédant des rumeurs sur une offre d'acquisition. "Ce projet de rapprochement est financièrement attractif : il aurait un effet positif immédiat sur les résultats de Sanofi, et serait créateur de valeur pour ses actionnaires", explique le groupe pharmaceutique.

MERSEN

Au premier trimestre, Mersen a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 192 millions d’euros, en repli de 1,3%. Hors effets de change et de périmètre, l’activité du groupe de spécialités électriques et des matériaux avancés a baissé de 1%. Les ventes du pôle Advanced Materials se sont élevées à 101 millions d’euros, en décroissance organique de 3,8 % sur la période. Ce repli a été essentiellement lié à la situation sur le marché de la chimie. Les ventes du pôle Electrical Power ont atteint 90 millions d’euros sur le trimestre en croissance de 2,4 % à périmètre et changes constants.

IPSOS

Au premier trimestre 2016, le chiffre d’affaires d’Ipsos s’est élevé à 386,9 millions d’euros en progression de 1,9 %. La croissance organique du spécialiste des études par enquête a atteint 3,7%. L’année dernière sur une base comparable, la croissance d’Ipsos avait été de 0,8% au premier trimestre, avant de s’affaiblir au cours des trimestres suivants. « En 2016, la situation est différente », souligne la firme. Ce premier trimestre est en euros, le plus important premier trimestre jamais enregistré.

SAINT-GOBAIN

Saint-Gobain a réalisé au premier trimestre un chiffre d’affaires de 9,136 milliards d’euros, en recul de 1,9%. A structure et taux de change comparables, l’activité du fabricant de matériaux de construction a progressé de 1,8% grâce à des volumes en amélioration (+2,3%) dans tous les pôles et zones géographiques, malgré la légère érosion des prix (-0,5%) dans un contexte plus déflationniste. En France, ses ventes ont atteint 2,514 milliards d’euros, en baisse de 1%. Elles reculent de 0,2% à structure et taux de change comparables.

Les chiffres macroéconomiques

Au Japon, la BoJ a opté pour le statu quo sur sa politique monétaire.

A 08h45, en France, seront publiés les chiffres de construction des logements en mars.

A 11h00, les investisseurs découvriront les indices du climat des affaires et du sentiment économique d'avril en zone euro. A 14h00, l'institut allemand des statistiques publiera sa première estimation de l'inflation pour avril.

Aux Etats-Unis, à 14h30, la première estimation de la croissance du premier trimestre et les inscriptions hebdomadaires au chômage seront dévoilées.

Vers 08h25, l'euro cote 1,1351 dollar en hausse de 0,23%.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont mis un terme à une série de quatre séances consécutives de baisse à l’issue d’une journée sans relief. Les investisseurs ne sont guère précipités sur les actions aujourd’hui. Environ 2,3 milliards d’euros ont été échangés sur le CAC 40 contre une moyenne annuelle de 3,8 milliards. En Europe comme aux Etats-Unis, les investisseurs attendent en effet avec intérêt le communiqué de politique monétaire de la Fed à 20h. Soutenu par Total, le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,58% à 4 559,40 points. L’Euro Stoxx 50 a gagné 0,20% à 3 127,66 points.

Hier à Wall Street

Prudents pendant la plus grande partie de la séance, les investisseurs américains se sont enhardis après la décision de la Fed de maintenir, comme convenu, ses taux directeurs inchangés. Ils ont surtout apprécié le ton à la fois accommodant - les taux vont augmenter graduellement en fonction des prévisions économiques - et rassurant - il n’est plus fait mention des risques que fait peser le ralentissement des pays émergents notamment. Seule ombre au tableau : la déception Apple a fait reculer les valeurs techno. Le Dow Jones a gagné 0,28% à 18 041,55 pts et le S&P500 0,16% à 2 095,15 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant