Morning meeting AOF France / Europe - Tentative de rebond attendue

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient prudemment tenter de rebondir après avoir reculé vendredi en raison des mauvais chiffres de l’emploi américain. Ils devraient notamment bénéficier de la stabilisation de l’euro, qui a fortement progressé avant le week-end. Les chiffres du chômage risquent en effet de repousser à au moins juillet une hausse des taux de la Fed. Autre bonne nouvelle, les cours du pétrole progressent légèrement, le Brent frôlant les 50 dollars le baril. A Paris, Sanofi a annoncé des résultats positifs pour une étude positif pour le dupilumab (dermatite atopique).

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une grande bougie noire après les publications américaines de vendredi après-midi. Les très faibles créations d'emplois ont douché les investisseurs et ont fait plongé le dollar. Le retour prévu vers 4361,88 points est en cours. DayByDay conserve son biais neutre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

SANOFI

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé que l'étude de phase 3 d'une durée d'un an, dénommée Liberty Ad Chronos et évaluant le médicament expérimental dupilumab, a atteint ses critères d'évaluation principaux et secondaires. Dans le cadre de cette étude, le dupilumab utilisé avec des dermocorticoïdes a été comparé à des dermocorticoïdes seulement dans le traitement de patients adultes atteints de dermatite atopique (forme sérieuse d'eczéma) modérée à sévère.

WENDEL

Les actionnaires de Wendel réunis jeudi en Assemblée générale ont adopté les 21 résolutions soumises à leur vote. L’Assemblée a notamment approuvé le versement d’un dividende ordinaire, en numéraire, à 2,15 euros par action, en hausse de 7,5 % par rapport au dividende ordinaire versé au titre de l’exercice 2014, ainsi que le renouvellement du mandat de François de Wendel. La date du détachement du dividende est fixée au 6 juin 2016 et la date de mise en paiement au 8 juin 2016.

INGENICO

Ingenico Group, leader mondial des solutions de paiement intégrées, annonce que les actionnaires ayant opté pour le paiement du dividende en actions au titre de l’exercice 2015 représentent 54,8 % des actions ayant droit au dividende. 502 641 actions ordinaires Ingenico Group ont été émises, souscrites par les actionnaires d’Ingenico Group S.A. ayant choisi de recevoir le paiement du dividende en actions au titre de l’exercice 2015 en vertu de l’option qui leur a été proposée par l’Assemblée Générale du 29 avril 2016.

KERING

Lors d'une présentation consacrée à Gucci, sa maison-mère Kering s'est fixé comme objectif à moyen terme de surperformer (plus que doubler) son marché en misant notamment sur l'essor du e-commerce. A long terme, le chiffre d"affaires de la griffe devrait atteindre 6 milliards d'euros. En terme de rentabilité, Kering vise une marge en progression régulière vers 30% à moyen terme puis durablement supérieure à ce niveau. Enfin, le niveau des investissements doit rester modéré, inférieur à 5% des ventes avec un nombre limité d'ouvertures de magasins.

Les chiffres macroéconomiques

Les commandes à l'industrie ont reculé de 2% en avril en Allemagne alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un recul de 0,5%.

Les investisseurs attendent l'indice Sentix de la confiance des investisseurs de juin pour la zone euro à 10h30.

Ce matin, l'euro perd 0,18% à 1,1345 dollar.

Vendredi à Paris

Les marchés européens ont enchainé une quatrième séance de repli, déçus par le rapport sur l’emploi américain de mai. La déception causée par des créations d'emplois très limitées, 38 000, qui s'est accompagnée d'une révision à la baisse des chiffres d'avril et mars, a été amplifiée par le bond de l'euro qui a suivi, les opérateurs estimant que ces statistiques pourraient inciter la Fed à reporter le relèvement de ses taux. Le CAC 40 a perdu 0,99% à 4 421,78 points ce vendredi et 2,06% sur la semaine. L’EuroStoxx 50 a cédé de son côté 1,2% à 2 997,5 points aujourd’hui et 2,63% en cinq jours.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont fini en repli, mais ont limité leurs pertes en seconde partie de séance. Ils ont fait les frais des mauvais chiffres des créations d’emplois. Non seulement celles de mai (36 000) sont tombées à un plus bas de plus de 5 ans, mais les deux mois précédents ont été révisés à la baisse. La baisse a été emmenée par les financières car la Fed pourrait finalement prendre plus de temps pour relever ses taux. Le Dow Jones a clôturé en recul de 0,18% à 17 807,06 points et perdu 0,4% sur la semaine. Le Nasdaq a cédé 0,58% à 4942,52 points, mais a gagné 0,18% en cinq jours.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant