Morning meeting AOF France / Europe - Stabilité attendue avant le chômage américain

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient ouvrir sur une note prudente, dans l'attente des chiffres du chômage américain qui seront publiés en début d'après-midi. Les investisseurs devraient d'autant plus limiter les prises de risques que les précédentes statistiques américaines ont plutôt été décevantes depuis le début de la semaine et que le cours du pétrole reste hésitant. L'évolution de l'euro, qui a pénalisé les indices ces derniers jours, sera également à surveiller. L'actualité des entreprises pourrait enfin animer la cote parisienne avec les résultats de BNP Paribas, ArcelorMittal ou Vinci.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie identique à celle de la veille, à savoir un corps noir doté d'une longue ombre basse, le tout dans des volumes importants, à 4.7 milliards d'euros. Les conséquences sont donc similaires : la pression baissière reste l'élément dominant mais les acheteurs se manifestent toujours au cours de la journée pour sauver l'indice d'une déroute. Il manque un catalyseur pour valider la purge finale : la période va rester volatile mais globalement baissière.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BNP PARIBAS

Première banque française à publier ses résultats annuels, BNP Paribas a enregistré un bénéfice net de 6,69 milliards d'euros en 2015. Il avait été de seulement 157 millions en 2014 en raison des coûts liés au règlement d'un litige à 6 milliards d'euros avec les Etats-Unis. Le résultat d'exploitation de la banque a également bénéficié de cette base de comparaison favorable, passant de 2,93 à 9,78 milliards d'euros entre 2014 et 2015. Enfin, le produit net bancaire de BNP Paribas a augmenté de 9,6% en 2015 à 42,94 milliards d'euros l'année dernière.

NRJ GROUP

En 2015, le chiffre d'affaires de NRJ Group a progressé de 1,5% à 377,7 millions d'euros, tiré notamment par la hausse de 11% des revenus du pôle Télévision à 83 millions d'euros. La radio, navire-amiral du groupe, a vu de son côté son activité s'effriter de 0,2% à 193,3 millions d'euros sur l'année. Au seul quatrième trimestre, les revenus du groupe de médias sont restés quasiment stables (+0,1%) à 105 millions. En termes de perspectives, NRJ Group a prévenu que l’équilibre opérationnel du pôle TV ne sera pas atteint en 2017 compte tenu des audiences enregistrées par NRJ 12.

NATUREX

Naturex, leader mondial des ingrédients naturels de spécialité d’origine végétale, a réalisé au quatrième trimestre 2015 un chiffre d'affaires de 100,8 millions d’euros, en hausse de 13,3%, incluant 5% de croissance organique et 8,3% d’effets de change. Sur l'année, le chiffre d'affaires est ressorti à 397,8 millions d'euros en hausse de 21,5%. La croissance organique a atteint 5% contre -4,3% en 2014 et l'effet périmètre correspondant aux ventes réalisées par Vegetable Juices Inc. sur les 5 premiers mois de l'année a représenté 4,7%.

VINCI

Vinci a vu son bénéfice net part du groupe chuter de 17,7% à 2,04 milliards d'euros en 2015 en raison d'une base de comparaison défavorable lié à la cession d'une majorité de son activité parking en 2014. Le résultat opérationnel courant a progressé de 4,2% (+6,5% hors Vinci Park) à 3,78 milliards. L'Ebitda du groupe de BTP a augmenté de son côté de 1,9% à 5,6 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires en légère baisse de 0,5% (+0,2% hors Vinci Park) à 38,5 milliards.

Les chiffres macroéconomiques

En décembre, les commandes à l'industrie allemande ont baissé de 0,7% par rapport au mois précédent. Le consensus Reuters était de -0,5%.

A 08h45, les chiffres du commerce extérieur français de décembre seront publiés par les Douanes.

A 14h30, les deux statistiques américaines du jour seront dévoilées, à savoir le taux de chômage et le nombre de créations d'emplois en janvier et la balance commerciale de décembre.

Vers 08h30, l'euro cote 1,1195 dollar en baisse de 0,07%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fini en ordre dispersé à l’issue d’une séance où ils ont été ballotés entre l’impact négatif de la hausse de l’euro et celui positif de la progression des matières première. A Paris, LafargeHolcim a été pénalisé par la cession de la participation de son troisième plus important actionnaire. L’indice CAC 40 a clôturé sur un gain limité de 0,04% à 4 228,53 points et l’EuroStoxx 50 s’est octroyé 0,30% à 2 905,30 points. En revanche, le Dax, dépourvu de valeurs liées aux matières premières, cédait 0,32% vers 17h30.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont clôturé en légère hausse une séance particulièrement hésitante. La journée avait pourtant mal commencé avec des statistiques décevantes : les inscriptions au chômage ont été plus nombreuses que prévu la semaine dernière et les commandes à l'industrie ont nettement baissé en décembre. Ces mauvais chiffres ont au moins eu le mérite de faire baisser le dollar, soutenant les actions. Ce reflux a permis aussi le rebond des matières premières à l'exception du pétrole. Le Dow Jones a gagné 0,49% à 16 416,58 points et le S&P 0,15% à 1 915,45 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant