Morning meeting AOF France / Europe - Repli en vue dans le sillage de Wall Street

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en baisse dans le sillage de Wall Street et de Tokyo (-0,05% pour le Nikkei). Les bons chiffres macroéconomiques d'hier ont ravivé les spéculations concernant une hausse plus rapide que prévu des taux de la Fed. A cet égard, la publication des minutes de la Fed ce soir pourrait donner un éclairage supplémentaire sur la stratégie de la banque centrale. Au chapitre des valeurs européennes, les investisseurs réagiront aux résultats trimestriels du groupe de mode Burberry et du brasseur SabMiller. A Paris, Safran aurait engagé la cession de Morpho.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une longue mèche haute sur la résistance à 4274.75 points. Les acheteurs ont une nouvelle fois tenté de prendre le contrôle du marché, sans aucun succès. La faiblesse du marché américain est criante : il sera compliqué pour les indices européens de prendre une tendance haussière. A la baisse, il faut surveiller le support à 4229 points avec attention.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BIOSYNEX

Biosynex a annoncé la finalisation d'un accord bilatéral irrévocable en date du 13 mai 2016 pour l'acquisition du fonds de commerce Fumouze Diagnostics. Par cette opération, Biosynex conforte ainsi son objectif de devenir leader Européen des tests de diagnostic rapides à l'horizon 2020. Cette opération d'acquisition va permettre la mise en œuvre de synergies importantes, avec pour Biosynex, un renforcement de la force commerciale sur les circuits professionnels en France et une offre complète en tests de diagnostic rapide et systèmes automatisés de biologie délocalisée.

GROUPE ADP

En avril 2016, le trafic de Paris Aéroport a augmenté de 4,1 % par rapport au mois d'avril 2015 avec 8,2 millions de passagers accueillis, dont 5,5 millions à Paris-Charles de Gaulle (+ 2,1 %) et 2,7 millions à Paris-Orly (+ 8,4 %). Le groupe aéroportuaire a souligné que le trafic avait été impacté les 8 et 10 avril 2015 par une grève de la navigation aérienne.

HEURTEY PETROCHEM

Au premier trimestre 2016, Heurtey Petrochem a réalisé un chiffre d'affaires de 91 millions d'euros, en baisse de 10%. Le carnet de commandes du spécialiste de l'ingénierie pétrolière et gazière au 31 mars 2016 est également en baisse, compte tenu de l'évolution défavorable du marché. Il s'élève à 323 millions d'euros, à comparer à 506 millions au 31 mars 2016 et à 400 millions au 31 décembre 2015. Il intègre 107 millions d'euros de contrats de la branche gaz au Venezuela pour lesquels Heurtey Petrochem n'anticipe pas d'écoulement significatif en 2016.

QUANTUM GENOMICS

Quantum Genomics, société biopharmaceutique dont la mission est de développer de nouvelles thérapies pour des besoins médicaux non satisfaits dans le domaine des maladies cardiovasculaires, a annoncé que l'Office américain des brevets et des marques (" United States Patent and Trademark Office ") lui a délivré deux nouveaux brevets aux Etats-Unis relatifs à son candidat médicament " first-in-class " QGC001 qui s'appuie sur la plateforme thérapeutique BAPAI (Brain Aminopeptidase A Inhibitors).

Les chiffres macroéconomiques

L'indice définitif de l'inflation de la zone euro pour avril est attendu à 11h. Aux Etats-Unis, le compte-rendu de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed des 26 et 27 avril sera dévoilé à 20h.

A 8h20, l'euro cote 1,1281 dollar, en baisse de 0,27%.

Hier à Paris

Affichant un gain de plus de 1% à l'ouverture, les marchés actions se sont finalement retournés à la baisse dans le sillage de Wall Street. Le regain d’inflation aux Etats-Unis qui pourrait inciter la Fed à relever ses taux plus rapidement que prévu, a suscité la crainte des investisseurs. Côté valeurs, Iliad a échappé à la baisse grâce à ses ventes trimestrielles tandis que LafargeHolcim a grimpé après une note de Credit Suisse, confiant dans les synergies du groupe. A la clôture, le CAC 40 a cédé 0,34% à 4 297,57 points et l'EuroStoxx 50 a perdu 0,47% à 2 937,40 points.

Hier à Wall Street

Bien que la crédibilité des banques centrales soit remise en cause par certains observateurs, la séance d'hier à Wall Street a prouvé qu'elles restent influentes sur les marchés. Les indices ont en effet creusé leurs pertes tout au long de la séance suite à des statistiques encourageantes. Les opérateurs ont préféré y voir des raisons pour la Fed de remonter prochainement ses taux puisque le regain d'inflation et l'accélération de la production industrielle vont dans le sens d'une amélioration de la conjoncture. Le Dow Jones a perdu 1,02% à 17 529,98 pts et le S&P500 0,94% à 2 047,21 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant