Morning meeting AOF France / Europe - Repli attendu, tourisme et transport devraient être pénalisés par l'attentat de Nice

le
0

(AOF) - Les marchés européens s’apprêtent à mettre un terme à six séances consécutives de hausse. Ils devraient notamment être pénalisés par les secteurs du transport et du tourisme à la suite de l’attentat qui a touché l’iconique promenade des Anglais à Nice. Du côté des nouvelles susceptibles de limiter la baisse du marché, on notera la croissance légèrement supérieure de la Chine au deuxième trimestre, 6,7% vs 6,6%. Le secteur bancaire devrait être de nouveau au premier plan avec l’annonce en début d’après-midi des résultats de Citigroup et Wells Fargo.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un nouveau doji dans des volumes faibles. Les cours ont eu la force de combler le gap baissier du brexit, sous l'influence de marchés américains aux sommets. DayByDay reste neutre et surveille tout signal de correction.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AUTOMOBILE

Les ventes de voitures en Europe ont progressé de 6,9% en juin à 1,459 million d'unités, portant la hausse du marché sur le premier semestre à 9,4%, 7,842 millions de véhicules ayant été commercialisés, a annoncé l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Cette dernière souligne que le niveau en volume de juin est proche de celui de juin 2007 avant la crise économique. Il s'agit par ailleurs du trente quatrième mois consécutif de croissance. Les marchés italien (+11,9%), espagnol (+11,2%) et allemand (+8,3%) ont été particulièrement dynamiques.

EUROFINS SCIENTIFIC

Eurofins Scientific (-1,57% à 334,65 euros) a fait l'objet de prises de bénéfices alors qu'il reste sur une série de six hausses consécutives et qu'il évolue toujours proche de ses plus hauts historiques. Aucune actualité particulière n'a concerné le groupe aujourd'hui mais un mouvement sectoriel de repli a été observé sur les valeurs liées à la pharmacie et aux biotechnologies.

AIRBUS

En hausse de 0,49% à la clôture, Airbus a sousperformé le marché parisien, passant même le plus clair de la séance dans le rouge. Pourtant, l'avionneur a gagné le match qui l'a opposé à Boeing toute la semaine à l'occasion du salon de Farnborough. Airbus a engrangé 35 milliards de dollars de promesses d'achats, portant sur 279 appareils, lors du show. De son côté, son rival américain a fait état de promesses d'achats (commandes fermes et engagements) portant sur 182 appareils pour une valeur de 26,8 milliards de dollars.

NATIXIS

Natixis (+4,95% à 3,475 euros) a terminé hier soir à la première place du SBF 120, bénéficiant de la bonne orientation de tout le secteur bancaire, aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis. Société Générale a gagné 3,59% devant BNP Paribas (+3,36%). Non seulement la perspective de nouvelles mesures de renforcement du bilan d'Unicredit a soutenu les valeurs mais en plus JPMorgan a signé un deuxième trimestre solide. Cette publication est de bon augure alors que JPMorgan est la première banque américaine à dévoiler ses performances trimestrielles. Elle sera suivie demain par Wells Fargo et Citi.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'indice définitif de l'inflation de juin et la balance commerciale de mai en zone euro à 11 heures.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation et les ventes au détail de juin seront connus à 14h30 et la production industrielle de mai à 15h15. Ces données seront suivies à 16 heures de la première estimation de la confiance du consommateur par l'Université du Michigan pour juillet et des stocks des entreprises en mai.

Ce matin, l'euro grappille 0,02% à 1,1123 dollar.

Hier à Paris

S'ils ont été assommés pendant quelques minutes par le statu quo décidé par la Banque d'Angleterre en début d'après-midi, l'ouverture solide de Wall Street grâce à de bonnes statistiques a permis aux marchés européens de repartir de l'avant après leur pause d'hier. La tendance a aussi été soutenue par la bonne orientation des banques européennes, grâce à la perspective de mesures de renforcement d'Unicredit et aux trimestriels solides de JPMorgan. Le CAC 40 a gagné 1,16% à 4 385,52 pts dans des volumes peu fournis, jour férié oblige, et l'Eurostoxx a repris 1,26% à 2 963,07 pts.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en hausse, signant de nouveaux records historiques. En dépit de l'absence de soutien de la part de la Banque d'Angleterre, les investisseurs ont continué à prendre des positions acheteuses sur les actions, motivés par de nouvelles statistiques favorables aux Etats-Unis. Le secteur bancaire a également été l'un des principaux artisans de cette progression, emmené par JPMorgan dont les résultats du deuxième trimestre ont été salués. Le Dow Jones a gagné 0,73% à 18 506,41 points et le S&P 500 s'est adjugé 0,53% à 2 163,75 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant