Morning meeting AOF France / Europe - Repli attendu, les matières premières pèsent

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en baisse pour cette dernière séance de cette semaine écourtée pour cause de vendredi Saint. Les Bourses asiatiques évoluent aussi en repli. Les indices mondiaux sont pénalisés par le recul des cours des matières premières, qui sont affectés par la hausse du dollar. Dans ce contexte, les statistiques américaines seront particulièrement à surveiller. A Paris, les investisseurs réagiront à la présentation des perspectives de l’activité Travel retail de Lagardère, mais aussi de plusieurs résultats d’entreprises : Korian, DL Software, Le Belier…

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une clôture au milieu de l'intervalle 4350,35 – 4565,17 points. Les volumes sont restés très faibles, à moins de 3 milliards d'euros. La semaine se finissant jeudi pour un week-end de Pâques de 4 jours, les cours ne devraient pas donner de signal de sortie de l'intervalle d'ici là.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

IMERYS

Imerys a placé une émission obligataire de 600 millions d'euros. Cette émission, sursouscrite 3,8 fois, s'inscrit dans le cadre de la gestion active de la dette d'Imerys et du renforcement de sa liquidité. Elle permet d'anticiper, en particulier, le remboursement de l'emprunt obligataire de 500 millions d'euros, assorti d'un coupon de 5% et arrivant à échéance en avril 2017, tout en bénéficiant de conditions de marché très favorables. Elle concourt également à l'allongement de la maturité moyenne de ses financements obligataires de 5,5 à 8 ans.

DL SOFTWARE

DL Software a généré en 2015 un résultat net part du groupe de 1 million d’euros contre une perte nette de 0,1 million d’euros en 2014. Le résultat d’exploitation de l’éditeur de logiciels métiers destinés aux PME a, lui, progressé de 37,8% à 5,4 millions d'euros, dépassant son objectif de 20% à 25%. Il a représenté 10,6% du chiffre d’affaires contre 8,8% en 2014. Déjà publié, le chiffre d'affaires a augmenté de 15,3% à 51,4 millions d'euros. A périmètre constant, la croissance est de 5,3%.

KORIAN

Korian a réalisé en 2015 un résultat net part du groupe courant en baisse de 10,4% à 85,2 millions d'euros. Le résultat net part du groupe du gestionnaire d'Ehpad a reculé de 4,2% à 58,7 millions. L’Ebit a augmenté de 1,3% à 218,2 millions (-11,7% en pro forma). Il représente 8,5% du chiffre d'affaires. L’Ebitda ressort à 342 millions, en hausse de 8,8% (-4,1% en pro forma). Il représente–,3% du chiffre d'affaires. Les loyers ont progressé de 1,7% en pro forma à 338,2 millions et représentent–,1% du chiffre d’affaires du groupe (13,3% pro forma 2014).

LAGARDERE

A l'occasion d'une rencontre avec la communauté financière au sujet de sa branche Lagardère Travel Retail, le groupe a indiqué viser pour celle-ci une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires proportionnel (en intégrant la quote-part des participations de Lagardère Travel Retail dans les joint ventures) comprise entre 7% et 10% sur la période 2015-2019. Il cible par ailleurs une progression de la marge d'Ebitda récurrent proportionnel supérieure à + 1,0 point sur quatre ans, grâce à une évolution favorable du mix-produit et un renforcement des synergies consécutives aux acquisitions.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice GfK mesurant le moral des consommateurs allemands s'est élevé à 9,4 en avril contre 9,5 en mars et un consensus Reuters de 9,5.

Les investisseurs attendent le climat des affaires en France à 8h45. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage et les commandes de biens durables en février seront connues à 14h30.

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Services de mars sera, lui, publié à 14h45.

Ce matin, l'euro est en repli à 1,1166 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont clôturé en baisse faute de catalyseurs pour prolonger leur rebond du début de semaine. La baisse du cours du pétrole - le baril de Brent a perdu plus de 2% après l'annonce d'une hausse supérieure aux attentes des stocks américains - et l'ouverture dans le rouge de Wall Street ont également alourdi la tendance. Enfin, les valeurs bancaires ont subi de nouveaux dégagements aujourd'hui alors que Credit Suisse a confirmé que le premier trimestre avait été difficile pour son activité de marché. Le CAC 40 a perdu 0,18% à 4 423,98 pts et l'EuroStoxx 50 0,28% à 3 042,72 pts.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en baisse. Après avoir atteint récemment leur plus haut de 2016, ils ont été pénalisés par la chute de plus de 4% du cours du baril de WTI. Les cours de l'or noir ont été affaiblis par une hausse plus importante que prévu des stocks américains la semaine dernière. La bonne orientation du dollar a joué aussi en défaveur du pétrole et des actions. Côté valeurs, Nike a été sanctionné après avoir dévoilé des ventes décevantes. L’indice Dow Jones a clôturé en repli de 0,45% à 17 502,59 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 1,10% à 4 768,86 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant